L’Algérie, pays mercenaire de l’arabo-islamisme


ALGERIE (Tamurt) – Un journal algérien francophone a annoncé aujourd’hui, le 1 septembre 2017, que l’Algérie est « l’invitée d’honneur du festival international du cinéma latino-arabe de Buenos Aires ».

Une question se pose aux algérianistes : Où est votre Algérie algérienne ?

Même dans le monde, le lobby arabo-algérien a ses pétrodollars ! Voilà un pays, l’Argentine, parlant espagnol, mais qui ne se dit jamais être espagnol !  Un pays nord-africain représentant les arabes en Amérique latine ? Plus mensonger que ça, on ne peut le voir ailleurs ! L’identité arabe algérienne, copie, non assermentée par les Kabyles, recherche sa légalisation ailleurs.

Finalement, « l’Algérie algérienne », c.à.d. non arabe, est représentée seule par les Kabyles, par la NATION KABYLE.

La suite logique est alors : tout algérien qui se respecte doit suivre les kabyles et respecter sa lutte pour son indépendance. C’est le seul salut des algériens. Ils ne seront plus considérés comme une peuplade arabisée et conséquemment des arabes de seconde classe par les pays arabes du Moment-Orient et par les pays européens.

En Europe, comme au temps de l’occupation musulmane de l’Espagne (principalement l’Andalousie), les musulmans nord-africains sont encore une fois devenus les mercenaires de l’islam moyen-oriental. Ils se tuent pour les arabes restés dans leur palais orientaux en disant un grand merci à la France et à ses alliés de pouvoir soutenir les  » gouvernants  » de Tamazgha, qui maintiennent leurs peuples (plusieurs peuples berbères) d’une main de fer dans l’ignorance et la servitude. La recherche par tous les moyens d’un confort socio-économique par les capitales occidentales, fera non seulement désagréger toute la planète au point de vue NATURE, mais aussi faire disparaitre les PEUPLES SANS ETAT. L’HERITAGE humanitaire s’appauvrira de la même sorte, que si une espèce animale ou florale venait à disparaitre. Les animaux survivants seront enfermés dans les parcs zoologiques. La culture des peuples disparus sera casée dans les musées. Le sort des kabyles est ainsi programmé, s’il ne devient pas « présentement » souverain.

L’Arabisation bat son plein même dans les villages les plus éloignés de la Kabylie. Celle-ci, jadis, fut protégée par ses montagnes et surtout par Tajmaat. Les forces de répression d’Alger jouant les puissants colons arabo-islamiques, comme les colons français à partir de 1857, veulent accélérer son anéantissement.

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

Réagir

*