Une initiative de Brahim Tazaghart : Ouverture d’une librairie dédiée au livre amazigh

livres

BGAYET (Tamurt) – Après l’écriture en tamazight et l’édition dans la même langue, exclue par le pouvoir algérien depuis l’indépendance du pays en 1962, Brahim Tazaghart vient d’offrir un nouvel espace au livre amazigh au prix des énormes sacrifices que l’on peut deviner en ces temps de vaches maigres pour tout ce qui a trait au livre et à la lecture.

Il a fallu donc beaucoup de courage et d’amour pour sa langue maternelle, le kabyle, pour que Brahim Tazaghart se lance ainsi dans un domaine où l’on récolte un maximum de soucis et de stress et un minimum d’argent. Ainsi, l’auteur de « Salas et Nudja », « Ldjerat », « Akin itira »… vient d’ouvrir une librairie à Bgayet en guise d’accompagnement à sa maison d’édition « Tira », spécialisée essentiellement voire exclusivement dans le livre amazigh (Poésie, roman, nouvelles, contes…). « Avec la rentrée, Tira Editions rouvre sa librairie dans l’espoir de continuer sa mission de promouvoir le livre en général et le livre amazigh en particulier », annonce Brahim Tazaghart qui est aussi un militant de longue date du Mouvement culturel berbère-commissions nationales. L’écrivain ajoute : « La librairie « Tira » sera un espace convivial où des auteurs viendront dédicacer leurs œuvres et rencontrer leurs lectrices et lecteurs ».

Pour Brahim Tazaghart, « Tira » a l’ambition de relancer ses rencontres littéraires en recevant prochainement Lynda Koudache, prix Assia Djebbar du roman en Tamazight. Il y a lieu de souligner que cette nouvelle librairie est  située à la Rue des frères Hadjout à Ighil Ouazoug à Bgayet.

Tahar Khellaf  pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

Réagir

*