Grave dérapage d’El Hadi Ould Ali : « Si Matoub était vivant, il aurait soutenu Bouteflika »

El Hadi Ould Ali

ALGÉRIE (Tamurt) – Si la Fondation Matoub ne réagit pas à une telle infamie, c’est qu’elle se rend complice de cette atteinte gravissime à la mémoire de Matoub Lounes. En effet, le tristement célèbre El Hadi Ould Ali n’a pas hésité à déclarer, cette semaine au cours d’une conférence de presse, que : « si Matoub Lounes était vivant, il aurait soutenu le Président Abdelaziz Bouteflika ».

C’était lors d’une conférence de presse, et en réponse à une question qui lui a été posée par une journaliste sur le fait qu’il est un personnage honni dans sa région natale, la Kabylie, où il est qualifié de traitre à cause du fait qu’il a tourné le dos à son peuple et rejoint le camp ennemi. El Hadi Ould Ali, qui ne peut même pas traverser la ville de Tizi Ouzou, par peur d’être lynché (comme cela fut le cas à Taourirt Moussa, il y a quelques années, n’hésite pas à franchir le Rubicond en s’en prenant ainsi de cette manière osée au plus grand symbole de la Kabylie et de la berbérité. El Hadi Ould Ali n’aurait pas osé insulter ainsi Matoub Lounes s’il ne s’était pas garanti auparavant « l’amitié » de sa sœur Malika Matoub qui n’a esquissé aucune réaction jusque-là suite à ce grave dérapage de cet ancien kabyle.

Pour rappel, depuis qu’il trahi la Kabylie, El Hadi Ould Ali ne peut plus se rendre dans cette région  qu’entouré d’un véritable bataillon de gardes du corps et de policiers. Il lui arrive aussi de se rendre en Kabylie incognito comme il l’avait fait le jour de l’enterrement de Hocine Ait Ahmed à Michelet. Ce jour-là, El Hadi Ould Ali s’était caché dans une ambulance de peur d’être lynché. Alors que lors de l’une des commémorations de l’anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounes, au village Taourirt Moussa, c’était Malika Matoub qui l’avait extirpé aux mains et à la colère des centaines de jeunes kabyles, devenus soudainement enragés à sa vue. Malika Matoub lui avait rapidement ouvert la porte de la maison pour s’y réfugier. La contre partie, la majorité des observateurs la connaissent.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Matoub ayarhem rebbi ne soutient pas les dictateurs corrompus et encore plus les KABYLES DE SERVICES comme tu l’es toi OULD ALI .Jamais jamais MATOUB TENDRA LA MAIN AUX ASSASSINS DE SES FRERES KABYLES.
    NOUS AURONS NOTRE ETAT ,VOUS LES KDS ,VOUS PAYEREZ CHER LE RESTE DE VOTRE VIE
    PAUVRES CONS.

    Répondre
  2. Si MATOUB etait vivant , il aurait denoncé ta trahison et ton «a plat ventrisme » espece d’un larbin,
    Si MATOUB etait vivant , il aurait fait une chanson dans laquelle il tu mettra nu,
    Si MATOUB etait vivant, tu n’aurais pas occasion pour organiser les elections de ton parrain BOUHEF à Tizi ouzou .
    donc , de grace laissez MATOUB et sa memoire tranquillle, continuez à lecher les cou…. de ton parrain jusqu’au jour où ils te lacheront et l’histoire ne pardonne pas , un traitre restera toujours un traitre .
    à bons entendeurs salut

    Répondre
  3. si Ali ould el hadi a dit ça, c’est par rapport aux relations qu’il a avec la soeur du Rebelle, et qu’il considère que ce que dit cette soeur, est comme si Lounès avait parlé.
    Elle a vendu l’âme de son frère aux assassins de celui ci. Elle s’allie avec eux que dans le but de se remplir la panse. Elle se dit que son frère est mort, alors autant profiter de cette cause. Elle est aidé par qui vous savez.

    Répondre
  4. Matoub soutenir la maffia criminel qu’il a combattu toute sa vie…une insulte à sa mémoire souillée par cette espèce de lripoux bachagha.
    Si MATOUB était vivant ,il lui aurait certainement bien arrangé sa cravate oui. il le nourrissait chez lui et voilà qu’il soutient ses meurtriers. Ce lâche ne recule devant rien. C’est un indigne qui court comme un toutou après la carotte de bouteflika .L’histoire le rattrapera comme tous les traitres.

    Répondre
  5. Je comprends mieux pourquoi les traîtres à leur pays passent à la trappe avant de finir dans les poubelles de l’histoire. Que peut-on dire d’autres à des gens sans dignité. Qu’ils soient maudits à jamais. Ould El-Hadi, mange ta soupe, reste tranquille et ne dérange pas les Hommes d’honneur dans leur sommeil éternel. Honte à toi et à tous les KDS de ton espèce.

    Répondre
  6. Il parle au nom du bouteflika donc logiquement pour lui bouteflika rien que bouteflika, il s´imagine dans la personnalité d´un mort en l´occurence d Maatub qui aurait fait de la propagande pour Bouteflika, alors que Maatub avant assaasina il n´a jamais connu dans sa vie le personnage de Bouteflika!

    Répondre
  7. Tout est permit quand on est aveuglé par le pouvoir y compris d usurper les morts . Matoub avait proclamé dans son gala du Zenit , devant le public , qu il était pour une république kabyle ., Faillirait il à ses principes pour soutenir un imposteur , criminel ,corrompu comme Boutesrika . La famille Matoub se doit de remettre à l ordre un bourricot pareil sans dignité ni honneur , qui est la marionnette du clan d Oujda . Ils l utiliseront et le jetteront comme tous les KDS qui l ont précédé . Tfouhhhh

    Répondre
  8. Aussi, pour juguler la crise, la première responsable du PT propose de saisir les fortunes mal acquises. «Si le gouvernement veut sortir de la crise, il peut appliquer la politique : “D’où t’as eu ça?” et saisir toutes les fortunes cumulées de manière illégitime et illégale»

    Le plan d’action du gouvernement Tebboune, qui sera présenté le 20 juin à l’APN, dont El Watan détient une copie, prévoit de nouvelles mesures fiscales pour renflouer les caisses de l’Etat.

    Le gouvernement veut impliquer davantage les collectivités locales dans «la dynamisation de l’économie nationale». C’est l’un des objectifs tracés dans le plan d’action du gouvernement, dont El Watan a obtenu une copie. Selon ce document, adopté mercredi dernier par le Conseil des ministres, les collectivités locales auront un très grand rôle à jouer dans ce qui est appelé par le gouvernement Tebboune «l’effort de transition vers une économie diversifiée et totalement libérée de la rente pétrolière».

    «A ce titre, le gouvernement mettra en place les mécanismes à même de permettre une plus grande implication des collectivités territoriales dans les domaines économiques», précise ce plan. Pour cela, l’Exécutif prévoit une série de mesures, dont «l’adaptation de la fiscalité locale». «Une loi spécifique relative à la fiscalité locale sera élaborée afin d’assurer une valorisation des potentialités de chaque collectivité», lit-on dans ce document. Le plan d’action du gouvernement évoque aussi une mesure qui porte sur l’amélioration des systèmes de solidarité inter-collectivités en l’orientant vers le financement d’investissements rentables et le renforcement de l’attractivité économique des collectivités territoriales.

    Répondre
    1. Hé Géo,
      Tu pouvais dire tout ça en deux mots :
      – – Aller chercher l’argent dans la poche du citoyen avec une nouvelle fiscalité des wylayas, daïras et communes pour ne pas avoir à faire fonctionner l’inusable machine à billets. !

      Répondre
  9. Aux Kabyles Algerianistes Attma3aanes ! Que pense tu d´une autre égorgée pour libérer votre future et vos famille
    par une autre formule de gangsterime a la cravatte !!!!!!!!! Pour sortir l´Algerie des thieves leader dont sa crise financiére .

    «Si le gouvernement veut sortir de la crise, il peut appliquer la politique : “D’où t’as eu ça?” et saisir toutes les fortunes cumulées de manière illégitime et illégale»

    Répondre
    1. C´est un plan marchal geo-strategique avec les memes ingrédients sauf que le plat regardra autrement, est ce que ce nouveau plat du gouvernement issu de 5% de votant sera de l´appetit de tout le monde? pas sur en tout pas le pays Kabyle!

      Répondre
  10. Il font rire ces Kabyles de service, comme Luwenas avait dit: Mudgasen tifus atnisanger wakaliw. Matoub n’est pas mort il vie dans chaque personne révolté, qui s’oppose à la tyrannie Algérienne, à la corruption qui a gangrenée toute la nation, à la daechisation de la société, il continue à vivre dans chacun qui se bat contre toutes les formes d’injustice, Matoub se trouve dans l’esprit des gens qui rêvent de liberté, qui sont fier d’être des Kabyles. Ces gens-là comprennent que Matoub ne s’attache pas à la mangeoire. Matoub c’est le Rebel il est intouchable propre, intègre il a dépassé les frontière de la Kabylie, c’est un modèle de résistance en Algérie au Maroc, en Tunisie et en Libye. Des milliers de gens se recueillent devant sa tombe chaque année. Y compris Nasser Boudiaf a choisit Matoub avec fierté.

    Répondre

Réagir


*