La fondation colonel Amirouche saisit les autorités

Fondation Colonel Amirouche

ALGERIE (Tamurt) – Lettre à ceux qui nous gouvernent, Après bien des sacrifices de ses militants, des dénégations de ses adversaires, sinon une hostilité toujours présente qui remonte du tréfonds de l’aliénation identitaire, la langue amazighe est finalement reconnue sur sa terre natale, sa terre de toujours. Elle est désormais officielle. Ce n’est pas rien ! Et il faut prendre cette avancée à sa juste mesure symbolique et politique.

Ceux qui ont combattu le fait amazigh, au nom d’une construction politique archaïque ou d’un communautarisme régressif, sont toujours embusqués, prêts à dégainer. Les deux visions ont fait plonger le Moyen Orient dans l’instabilité et la violence extrême. Il faut sauver notre région en tournant le dos à cette expérience. Et, de ce point de vue, la citoyenneté en construction doit prendre le contre-pied de l’ethnicisme.

Cependant, des obstacles multiples demeurent pour l’application de cette reconnaissance étatique du fait amazigh.

Il incombe par conséquent à l’Etat et à celui qui l’incarne en premier lieu, de donner les moyens du développement à la langue amazighe qui appartient historiquement, culturellement et anthropologiquement à l’aire maghrébine, donc à l’Algérie et à l’ensemble de son peuple sans exception.

Quand on parle de nation, quoi de plus symbolique que la carte nationale d’identité !  Pourquoi alors l’administration n’a pas pensé ou pire n’a pas voulu introduire tamazight dans ce document capital, contrairement à ce qu’on pouvait espérer avec la constitutionnalisation graduelle depuis 1996 du fait amazigh.

Pourquoi Yennayer fête du nouvel an amazigh, patrimoine célébré populairement dans toute l’Algérie profonde et tout l’espace nord africain, n’a pas son statut de jour férié et de fête nationale officielle.

Il existe comme un parfum de reniement des engagements énoncés tout en biaisant sur le lien entre nationalité et citoyenneté. Problème crucial qui a traversé et modelé l’espace algérien durant la période coloniale pour créer une fiction juridique basée sur la négation de la nation et la privation de la citoyenneté.

L’absence de tamazight sur la CNI et la négation de yennayer sont deux  indicateurs visibles de ces atermoiements rédhibitoires, de cette négation de la citoyenneté et de cette absence d’égalité de traitement qui est au cœur de la philosophie du projet démocratique.

Il appartient au chef de l’Etat, gardien de la constitution, garant de la continuité de l’Etat et incarnation de l’unité nationale de remédier à cette anomalie et, plus encore, d’édicter les décrets d’application pour l’entrée effective de tamazight dans l’officialisation effective. Il y va de la crédibilité des engagements de l’Etat et du futur de la nation.

Il revient aux militants de la démocratie et du progrès le droit et le devoir de continuer le combat pour la réalisation pratique de cette revendication qui réconciliera les Algériens avec leur histoire, leur identité et leur personnalité.

Tamazight est une profession de foi pour juger de l’engagement démocratique des uns et des autres. Elle est inaliénable. Ur tettnuz, ur trehen.

Le chemin est encore escarpé mais rien ne résistera à la raison et à la vérité.

Aussi nous exigeons une carte nationale d’identité conforme à la réalité sociologique et fidèle au contenu constitutionnel, et que Yennayer patrimoine ancestral de tout l’espace nord africain, soit décrété jour férié célébrant le nouvel an Amazigh.

Yennayer ammeggaz à tout le peuple algérien et à tous les amazighs.

Tassaft le 05 janvier 2016

Nordine Ait Hamouda
Président Fondation Colonel Amirouche

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

    1. Je pose une question à Noureddine Ait Hamouda que je respecte beaucoup.L’inscription de tamazight sur la CNI et Yennayer chômé et payée,vont-ils libérer le peuple kabyle de la dictature arabo-intégriste
      d’Alger ? Et en plus vous avez oublier de dénoncer le caractère facultatif de l’enseignement de tamazight même en Kabylie,son fief naturel,et l’absence d’un quotidien d’information dans cette langue.Pensez-vous qu’il est possible et sage de confier la gestion de notre langue à notre pire ennemi, l’Etat algérien ?Avez-vous confiance en ce régime et ce système diaboliques et sans foi ni loi ? Non Messieurs les algérianistes endurcis,seul un Etat kabyle libre peut garantir notre identité et notre avenir.Est-il normal que les kabyles ne puissent décider de RIEN sur leur territoire ? Voila le vrai scandale,un peuple qui subit une politique criminelle de dépersonnalisation, en toute impunité depuis 1962 !

      Répondre
      1. La non inscription prouvera définitivement que ce pouvoir est en déphasage même avec sa constitution. Voilà ce que voulait Mr Ait Hamouda. Akken qaren leqvayel aq yefdah lbazga nssen. Il a le mérite de crier quand les partis politiques s’occupent de préparer leurs listes éléctorales.

        Répondre
  1. On s’attendait à ce qu’il y ait au moins une condamnation écrite du harcèlement que subissent les militants et sympathisants du MAK dans cette déclaration du fils de Amirouche mais rien.

    Un Kabyle qui use du terme « maghrébin » dans une déclaration quémandant du pouvoir l’insertion de Tamazight sur la carte d’identité se discrédite.

    L’auteur de cette déclaration ose se réclamer de la constitution algérienne, texte le plus arabo islamique qui soit aux antipodes des valeurs de démocratie et de laïcité chères aux Kabyles.

    L’auteur se revendique du peuple algérien, alors pourquoi ce peuple n’a jamais accordé une seule voix à celui-ci et à son ex-parti durant toute sa carrière politique ??? Le peuple qui l’a rejeté durant toute sa carrière, qui a nié son identité va aujourd’hui par miracle lui ouvrir les bras !?

    Est-il vraiment de Kabylie celui qui en appelle à la crédibilité et engagements de l’État et blabla…. Y a-t-il encore une crédibilité pour un pouvoir assassin ?

    Les Kabyles n’ont pas besoin de hochets, ils veulent vivre libres et indépendants comme tous les peuples de la terre. Ils ne revendiquent pas des broutilles. Ils veulent leur État Kabyle.

    Répondre
    1. tanemirt ik a Baql, je voulais juste ajouter une chose , il a été député, a aucun moment on ne l’a entendu parler en kabyle dans ce temple des beni oui oui il a été un simple godillot. A aucun moment on ne l’a entendu défendre l’identité kabyle falsifiée avec la langue arabe dans l’état civil des mairies a aucun moment nous l’avons entendu proposer une loi sur cette carte d’identité kabyle ,a aucun moment nous l’avons entendu proposer qu’on remette en vigueur les lois kabyles abrogées par Ben Bella en 1963 ! cette lettre bidon n’est qu’un motif pour se relancer dans la course aux avantages du système qui l’a nourrit !

      Répondre
    2. C’est un plaidoyer prodomo, cette personne veut peut être se replacer pour les futures législatives et utilise la cause Kabyle pour se remettre en selle. Vous imaginez cette phrase je cite  » Il appartient au chef de l’Etat, gardien de la constitution, garant de la continuité de l’Etat et incarnation de l’unité nationale », elle appartient au jargon pur et dur de l’époque FLN parti unique. On dirait que l’horloge de M Nordine s’est arrêté à cette époque. Car je voudrai reprendre, içi même, des termes utilisés par notre concitoyen Baql dans un de ses posts il y’a de cela quelques jours. Il a parlé de deux catégories de citoyens Kabyles, ceux qui quémandent et attendent leur salut du régime et ceux qui agissent sur le terrain. Car cette carte d’identité le MAK et les Kabyles soucieux de leur indépendance l’ont réalisé sans attendre aucune aide du régime fossoyeur de notre identité et de notre existence. L’engouement du peuple Kabyle pour cette « nekoua » et son succès ont été tels que les services du MAK ont été débordés. Pendant ce temps, les services de sécurités du TYRAN auquel s’adresse Si Nordine pourchassaient les militants pour leurs saisir ces cartes d’identités et le matériel de production.
      Ah y’a Si Nordine, vous avez écrit avec M Said Saadi, tout un livre sur le parcours du Héros votre père et suivant le témoignage de beaucoup de combattants qui sont restés fidèles au serment, ils ont confirmé qu’ils a été « vendu » aux services français pour son exécution, par le groupe de Oujda, qui a participé par ailleurs à décimer les meilleurs de nos combattants qui ont conduit la révolution qui ont survécu à l’image de nos valeureux combattants en 1963. Votre père même mort ils lui ont refusé une sépulture digne qui aurait permit à la population dont il était issue de faire son deuil. Or il se trouve que le « Tyran » auquel vous vous adressez est issu de ce fameux groupe des frontières et était au premières loges avec Boukharrouba et Ben bella. Ils ont été de ceux qui ont tout fait pour éliminer notre culture et nous même avec. Souvenez-vous de la » fameuse  » tirade « Je suis venu dégonfler votre ballon de baudruche » lancée à une foule  » ghachi », comme dirait M Boukrouh, pourtant triée sur le volet parmi les dignitaires de Tizi qui se mettent à plat ventre pour récolter quelques miettes dans le déshonneur. L’histoire ne pardonne pas ya Si Nordine, même si vous, vous voulez passer par perte et profit toutes ces forfaitures. Le peuple Kabyle, peuple Kabyle, pluri millénaire a la mémoire longue, et ne pardonne pas non plus toutes ces outrances. On ne devrait pas l’utiliser comme marche pied!!! La carte d’identité de Bouteflika on n’en a pas besoin!!!

      Répondre
  2. Oh la la, ce plaidoyer du sieur Hamouda qui prêche pour l’algeriannité ne trompe personne !?.
    Allez, on englobe un peu de berberisme, la reconnaissance de la langue sous l’égide de l’état algerie, la citoyenneté qui prime avant l’ethnicité, ce qui revient à dire que le kabyle n’existe pas, toute l’occupation militaire, le chaos et les crimes des enfants kabyles assassinés, parce que précisément ils étaient kabyles. Une chose parmi d’autre, je ne vais pas citer tous les sous-entendus, nayear, depuis quand les arabes fêtaient nayear hein ?!. Des aberrations de À Z, ce monsieur, essaye de nous endormir, pense-t-il peut-être que nous allons abandonner nôtre lutte légitime et notre détermination, enfin à arracher la Kabylie aux griffes de ce funeste pseudo étatique arabe ?!. Vous voulez ménager le chèvre et le chou ? Le kabyle et l’âlgerien, n’est-ce pas Monsieur Hamouda ?!.. Vôtre sortie, ou moment ou le MAK gagne du terrain, légitime à plus d’un titre, pour la souveraineté du pays Kabyle, cela dérange l’incapacité et la faillite de vos deux partis de pseudo-opposant à défendre les intérêts du peuple kabyle durant toutes ces décennies.?
    Vous ne trompez personne, en vous disant que la seule chose importante pour vous et les autres tartarins, FFS et RCD compris, la raison est mercantile et cupidité !. Fin de non recevoir !.. Gardez-vous loin de celle qui n’a jamais de cesse de perpétrer le malheur et la déliquescence du peuple kabyle et de son identité, cette dernière est celle qui avait séquestré la dépouille de vôtre valeureux père.

    Répondre
    1. Même si Nordine est candidat, aux prochaines élections législatives….!!!
      Il est en compagne électorale, cette missive à pour but justement de préparer l’opinion publique Kabyle à son élection….!!! Abuh-Almumnin.

      Répondre
  3. Au lieu de pérorer à n’en plus finir sur un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre et de sang sans grand résultat, Nordine AIT Hamouda, en grand défenseur de l’authenticité identitaire comme il estime l’être, devrait faire court et faire connaître au préalable et ouvertement sa position sur le projet de la souveraineté de la Kabylie. Qu’il soit pour ou contre mais qu’il le dise franchement et sans détour.

    Répondre
    1. Mais mon ami sa position est clair et nette résumée dans cette phrase je cite « Il appartient au chef de l’Etat, gardien de la constitution, garant de la CONTINUITE de l’Etat et incarnation de L’UNITE NATIONALE ».
      On dirait que cette phrase a été inspirée, en ce moment où on voit bouger beaucoup de forces comme celles qui ont agit à Vgayet et celles qui remettent en selle » Rab Edzair » d’après le journaux en ligne proche des anciens services..

      Répondre
  4. Ne pas parler d’état , mais de dictature …de plus ce sont des renégats qui ont reniés leurs origines BERBERES…ils ont été arabisés et se prennent pour des arabes : or les seuls arabes sont ceux des pays d’arabie , des émirats et du Yémen …tous les autres ont reniés leurs origines : DIEU a créé leurs peuples ,mais ils ont reniés l’œuvre de DIEU , renier ses origines , ses ancêtres , c’est renier ses parents et cela est interdit dans l’islam …un persan, un turc, un indonésien, malaisien etc…sont musulmans mais jamais ils ne se déclareront arabes …les pays qui parlent français ou anglais ou espagnols ne se déclarent pas français , anglais ou espagnols !!! Il n’y a que chez nous que nous avons des renégats : au lieu de se déclarer AMAZIGH arabophone , ils agissent comme des colonisés esclaves en se prenant la nationalité de leurs maîtres: arabes…
    Dorénavant à tous les IMAZIGHEN : appelez les  » renégats « ..

    Répondre
  5. Le sort d’une ‘Algérie pays arabe est complètement scellé par la ligue arabe même avant 62. Reconnaître la langue amazigh concrètement comme langue officielle au même titre que l’arabe c’est se détacher progressivement des pays arabes chose qui est impossible de la part de ce pouvoir arabo-integriste et il faut reconnaître que dans leur majorité les algeriens se sentent plus arabe que amazigh et vont dzns le même sens que leur bourreaux au pouvoir.
    Il ne faut pas nier que l’islam a fait des terres d’Afrique du nord son HIMA accordé par allah. Donc nous resterons éternellement sous contrôle et esclave de la secte bédouine d’Arabie Saoudite par leur dogme.
    Il n’ya q’une kabylie libre indépendante et laïque qui garantira l’épanouissement de notre langue, identité et culture.

    Répondre
  6. Mr ait hamouda, vous faite partie de la génération qui à essayer de composer avec la diversité de l’Algérie, vous n’avez obtenu que l’exclusion de tous ce qui est kabyle au point presque qu’il sois anéantie et qu’il disparaisse. Aujourd’hui bon nombre de kabyles ont compris qu’ils devaient prendre leur destin en main s’il veulent encore exister en tant que tel. Soutenez-les ou laissez les agir. Ne les brouiller pas dans des lutes qui ne mènent à rien. Vous étiez élu et vice président du parlement, pourquoi vous avez jamais parler de cette proposition, meme si vous l’auriez fait pensez vous qu’il aurais accepter ?? ils ont mis 50 ans pour officialiser tamazight, ils font mettre 100 ans pour la mettre sur la carte CIN; ceux ci dis g bcp de respect pour tt ce que vous avez essayer de faire et de dénoncer mais il faut réellement prendre conscience et accepter le fait que le kabyle na pas sa place ds cette algerie arabo baathiste et il doit se renier pour etre accepter chose que nous ferons jamais !!!!!!
    Pour thaqvaylith

    Répondre
  7. Pour que Tamazighth puisse retrouver ses valeurs, il faut qu’elle soit officielle dans toute Thamazgha, et non pas qu’en Algérie. Pour qu’une main qui a perdue tous ces doigts puisse retrouver sa force, il faudra lui redonner tous ces doigts, et si on oubliait un de ces doigts, cette main serait handicapée. Ces doigts qui font la main sont comme ces langues qui font Tamazighth (Kabyle, Chawi, Mozabtite, Chleuh etc…).
    Que chaque région arrache son indépendance, est tout rentrera dans l’ordre. Ce sont ces petites langues qui ont tuées Thamazighth, et c’est à ces petites langues de redonner vie à Thamazighth. TOUT LE RESTE C’EST DU BLABLA POLITIQUE d’une part et de l’autre part RACISTE..

    Répondre
  8. On va encore se lancer dans des débats stériles qui vont éventuellement aboutir à 2 choses:
    1. – inclure le signe AZA dans un coin invisible de la catre d’identité écrite en ARABE.
    2.- la journée du 12 janvier chômée pour tout le peuple algérien. . Ces débats vont durer 2-3 décennies, le temps nécessaire pour métamorphoser et talibaniser la population kabyle. .
    Tous les peuples du monde ont une carte d’identité écrite en LEUR langue et peut-être une 2ème langue qu’ils auront CHOISIE. Si on veut être un peuple, la moindre des choses c’est de ressembler ausx autres peuples c’est à dire avoir un état et introduire une carte d’identité sans l’autorisation des états voisins.

    Répondre
  9. – N’oubliez jamais que votre père a été assassiné par les arabe islamistes. Plus de 50 années sont passées, ils ne le reconnaissent pas et je pense qu’ils ne le reconnaitront jamais.

    – N’oubliez pas que votre père, la vérité de l’histoire est ainsi, elle peut être cruelle, a validé comme bien d’autres kabyles et ne s’est pas opposé à l’assassinat des premiers tenants de l’identité kabyle, malgré qu’ils aient été parmi les premiers des combattants de la France coloniale( Bennai Ouali, Amar Ould Hammouda et Embarek Ait Menguellat)

    – N’oubliez jamais que vous avez été pendant des années membre du parti RCD qui a vendu son âme. Vous devez avant tout vous expliquer, voire faire votre mea culpa..

    – N’oubliez pas non plus que vous n’êtes que le fils du feu colonel Amirouche et à ce titre, au delà du fait que vous oeuvriez à faire vivre la mémoire de votre père, rien ne justifie que vous parliez au nom de la Kabylie, rien ne justifie que vous essayiez de faire encore et encore fructifier des prébendes trébuchantes pour votre seul prestige, sur le dos du peuple kabyle.

    Beaucoup de kabyles vous ont vu joué vos multiples tirades algérianistes au parlement et ailleurs et ne sont plus disposés à écouter vos nouvelles sérénades… Basta, sussam, n’hacem….La Kabylie reconnaitra les siens !

    Répondre
  10. Azul,

    Voici le couscouscous anegerien pour yennayer;
    au menu
    – un couscouscous aux fayots préparé par le manifeste kabyle.
    – un couscouscous aux navets préparé par notre cher nordine hamoudada.
    – un couscouscous royal préparé par les chefs suprêmes du ffs et rcd.

    Faites votre choix!!!

    Tous les ingrédients ont été fournis grâce aux fln par le maitre boutdeflicaille « dit Yoda ».

    Répondre
  11. Dr Taghalat.
    Mr ait hamouda. Mr mira smail rcd , le ffs ,le patron de l’ugta , les animateurs du manifeste Kabyle , certaines zaouias et de nombreux KDS que tout le monde connaît sont des satellites du pouvoir arabo-islamo-criminel d’Alger d’une manière ou d’une autre. Les choses sont claires depuis très longtemps pour les personnes qui suivent ce dossier dans une perspective diachronique et historique. Il ne s’agit pas d’une mise à l’index gratuite , les faits ( sont têtus) sont tellement pléthoriques pour chacun d’entres eux qu’il n’est pas lieu d’ expliciter ici car ça prendra beaucoup de pages. Ce qui pourrait arriver de salutaire à la Kabylie c’est l’avènement du MAK ANAVAD et son corollaire l’indépendance. Je suis de ceux et de beaucoup d’autres qui préconisaient cette solution inexorable depuis les événements des années 80. Je suis aujourd’hui intimement convaincu qu’il n’y a pas une autre voie possible, là aussi les arguments pour étayer cette thèse sont multiples et il faut des pages entières pour les expliciter.

    Répondre
  12. Le MAK/ANAD leur a coupé l’herbe sous les pieds en utilisant le combat amazigh pour se faire élire par les Kabyles et siéger dans une assemblée nationale croupion. Le temps de de faire du business avec la Kabylie est révolu et il s’agit maintenant de vous identifier clairement.Si vous êtes des algérianistes honnêtes assumez vos convictions et allez vous faire élire en dehors de la Kabylie. Vous mériteriez alors respect et fraternité. Vous avez trop utilisé la fibre patriotique Kabyle pour justifier votre association avec nos bourreaux. N’avez vous pas dit tamazight di L’APN ? le résultat on le connait : on vous a vu intervenir lors des débat en utilisant la langue du colonisateur. Vous auriez dû imposer la langue Kabyle , celle des vos électeurs que vous avez trahis sur ce plan. Ce constat prouve que ce qui vous intéresse est ce strapontin lucratif et non pas le combat des Kabyles. Aujourd’hui la décantation et la décontamination s’opèrent et je demande a cette élite politique Kabyle de se positionner : êtes vous pour ou contre l’Indépendance de la Kabylie ? assumez vos choix. Quel que soit votre choix, nous vous respecterons puisque les Kabyles sont des démocrates.

    Répondre
  13. Cette fondation n’a été créée que pour servir de place forme de lancement de nouveaux candidats comme députés au Parlement algérien. Grignoter sur les plates bandes du RCD.

    On ne demande pas aux fossoyeurs de la langue et de l’identité kabyles de sauver celles-ci. Le peuple kabyle a besoin d’un État Mr Ait Hamouda et non pas de soupe.

    Le peuple kabyle veut savoir votre position par rapport à la souveraineté de la Kabylie.

    Répondre
  14. Je crois que le choix de ait hamouda est fait depuis bien longtemps. Il a contribué au sein du rcd à faire perdre plus de 20 ans de combat à la kabylie. Il cherche à present à revenir dans son rôle sous un nouveau costume pour exploiter la memoire de son pere à des fin purement materiels. Que reste-il de dignité à un homme qui marchande sa liberté et son independance pour une tranche de pouvoir. Quiconque parmi les hommes politiques et artistes kabyles ne se positionne pas clairement sur la question de l’independance de notre patrie, ne doit plus parler au nom de la kabylie car il a vendu son âme à l’arabo-islamisme.
    Vive la kabylie independante

    Répondre
  15. MR Nordine Ait Hamouda . j ai suive votre intervention sur une chaîne algérienne quand vous avez intervenu sur le livre que Saïd Sadi a écrié sur le colonel Amirouche votre père que le dieu lui réserve son vaste paradis et sur une question du journaliste qui vous demande ce que vous retenu de la guerre d Algérie vous avez dit c est le petit OMAR dans la batail d’Alger qui a préféré mourir que de se rendre .alors que vous étés le fils d un LION vous couche devant un nain . je pense que votre père se retourne dans sa tombe vu son courage il ne mérite pas cette humiliation

    Répondre
  16. La plus importante vérité que les kabyles(je n’inclue pas les autres puisque apparemment ils se sont soumis) doivent admettre, c’est qu’ils sont administrés dans deux langues étrangères, l’une importée par la religion des arabes venus du golfe, l’autre importée par le colon français. Donc, cette chose a trop longtemps durée. Nous n’excluons aucune langue et toute langue de plus apporte une richesse. Seulement, ce que nous exigeons, c’est de donner d’abord plus de considération à la notre, parce que c’est NOTRE LANGUE et c’est avec elle que nous voulons administrer.

    Répondre

Réagir


*