La fille du chanteur Idir ne peut pas parler en kabyle !

Idir et sa fille

KABYLIE (Tamurt) – La fille du célèbre chanteur kabyle Idir, que d’aucuns n’hésitent pas à présenter comme étant le porte drapeau de la chanson kabyle à l’étranger, ne maîtrise pas la langue kabyle. Sa langue est le français.

D’ailleurs, ces jours-ci, à l’occasion de la sortie de l’album de son père, Idir, dans lequel elle chante, on la voit sur les chaines de télévisions kabyles s’exprimer uniquement en langue française et toutes ses réponses aux intervieweurs sont données dans la langue de Molière et non pas dans celle de Massinissa. Idir n’est pas la seule figure célèbre de la Kabylie dont les enfants ne peuvent pas s’exprimer en kabyle, une langue pour laquelle des hommes ont sacrifié leur vie. C’est le cas par exemple d’un couple d’universitaire de Tizi Ouzou connu comme étant des militants de la cause berbère. Il y a aussi un très célèbre militant de la cause berbère qui a beaucoup milité pour tamazight durant les années quatre-vingt (qui a même fait de la prison), vivant en France depuis quelques années, dont les enfants ne peuvent s’exprimer qu’en français.

On se demande quel sens peut avoir le combat pour une cause, si au bout du compte, ses propres enfants ne se sentent pas concernés par ce pour quoi leurs parents se sont battus ? A moins que de tels combats ne concernent que le petit peuple, qui lui, tient jalousement à sa langue et sauvegarde cette dernière amoureusement et instinctivement comme langue maternelle et éternelle.

Tahar Khellaf pour Tamurt  

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. les motivations pour écrire cet article paraissent clairement orientées. Il pêchent par cette malhonnêteté qui consiste à citer, nommer Idir et sa fille. En revanche, vous ne nommez ni ce couple de défenseurs de la cause bébère, ni cet autre défenseur de Tamazight. Vous est-il venu à l’esprit que la fille d’Idir pourrait parler la langue de sa mère?
    Et vous croyez que par cet article vous défendez notre cause? Vous êtes l’ennemi de notre cause parce que vous ne mettez pas votre énergie au service de ce qui est ou serait positif.

    Répondre
  2. Il y’a des lois de la vie chez tout immigrant, et ce n’est pas une tare croyez moi, faire parler Kabyle ou même arabe (pour les arabophones) à vos enfants lorsque, ils sont nés et grandi ailleurs, n’est pas chose aisée. Mais l’important c’est d’être Kabyle, de se sentir Kabyle, de se savoir Kabyle. La fille de Idir, parlant Français, lorsque elle chante en Kabyle, fait beaucoup de bien à la Kabylie que n’importe quelle ignorante de la dimension kabyle, même lorsque elle ne parle que Kabyle.

    Répondre
    1. Ne condamner pas trop vite…
      Je fais partie de ces gens qui ont des enfants qui ne parlent pas kabyle, je peux témoigner de la difficulté à enseigner à ses enfants le kabyle quand la maman ne parlant pas trop bien la langue et que l’on part pas en vacances au pays. La Kabylie étant dans le passé la seule école ouvert. Et c’est à ce mur que je suis confronté. J’ai tenté à maintes reprise à faire prendre conscience de la chose malgré mes suggestions à améliorer son kabyle ce fut sans suite malgré une tentative vite arrêté.J’ai tenté d’apprendre à mes enfants le kabyle mais étant seul à l’usiter c’était impossible néanmoins j’ai réussi à leur enseigner tous les sons qui pour ma foi est toujours .Et c’est à ce titre que je témoigner de mon cas qui ne doit pas être loin de celui bien d’autres. La langue pour la transmettre avant tout il faut une maman..Ceci est impératif.
      Vous parler d’IDIR,pourquoi pas .Mais allez vous écrire sur les familles kabyles qui vivent à Alger Annaba etc..et qui refusent de parler en kabyle faisant passer l’islam avant tout. Je peux aussi témoigner sur ma nièce une kabyle très attachée à sa culture marié à un kabyle dans sa famille savent parler la langue mais impose à leur belle fille de parler en arabe qui ma foi n’est pas de » l’arabe » mais le parler liturgique des sarrasins usurpé pour de l’arabe. Dans les familles algéroises ou ailleurs ..les cas sont nombreux. Je crois que l’idéal est de faire prendre conscience aux gens au lieu de les montrer du doigt. Une piqure de rappel ne peur pas faire de mal aussi mais victimisation. En 2017 ,tous les moyens existent pour Taqvaylit soit au rendez-vous. A nous tous de faire bouger les choses et d’œuvrer à changer les mentalités.

      Répondre
      1. Pas d’accord avec toi DIVAN , je vis en france , j’ai un fils qui n’a que 6 ans et qui parfaitement bilingue , il parle taqvaylit d’une facon etonnante . J’ai toujours veiller a lui donner un mot en francais avec son equivalent en kabyle et vis versa , en etant conscient de deux choses : 1)un enfant qui n’apprend pas a parler taqvaylit petit ne la parlera jamais .
        2) une absence d’encouragement et une vigilence et un rappel a l’ordre a chaque fois qu’il aura tendance a la negliger sont primordiaux .
        Au jour d’aujourdhui mon fils ne en france parle taqvaylit mieux que ses neuveux restes en kabylie . SVP !
        Mais ce qui me choque moi dans tout cela ,c’est quand je croise des kabyles ,qui s’etonnent limite s’offusquent a l’entendre parler taqvaylit , a plusieurs reprises : ils continuent : moi le mien il refuse ou ne veut pas parler kabyle .
        Le cas d’Idir doit etre de ces gens la , pas de vigilence pour une raison ou une autre , il faut le dire beaucoup de kabyles ne sont pas patriotes . Il faut le dire . Ils se disent kabyles ,et se conjuguent : bukwni s wa3raven .

        Répondre
    2. Azul! Bravo mon amie, vous avez tout dit! Et si ces élites qui se sont sacrifiées ne parlent plus le kabyle, C’est bien parce que ce « petit peuple » comme vous nommez, est en train de parler l’arabe à Tizi Ouzou, Larba Nat Yiraten, Michelet et ailleurs ! « Aḍelaɛ iw mi yekkes lqaɛ, ulli da zedegen iffasen » (les poignées ne peuvent rien faire au couffin sans fond). C’est désormais une question d’honneur : parlez vous-même le Kabyle et seulement le Kabyle, et vous verrez que tout ira pour le mieux! Tanemirt quand-même!

      Répondre
      1. Attend qu’il ait plus de 10 ans et tient nous au courant de l’evolution. Toi meme tu ne parleras que francais surtout qd tu essaie de le corriger et qu’il fait semblant de ne pas comprendre.

        Répondre
  3. en 2001 lors des événements de Kabylie à azazga, un groupe de jeunes s’est accroché avec la gendarmerie
    un certains monsieur les encourage de loin , quand son fils arrive sur les lieux, il lui dit
    mon fils ne t’approche pas à ce groupe c’est très dangereux éloigne toi.

    Répondre
  4. Ah ! les mauvaises langues. Vous voulez vraiment casser du kabyle. Les enfants nés en France ou ailleurs meme a Alger s expriment en langues du pays. Ils sont élevés avec des Français des arabes etc… ou est le mal ? Vous allez punir idir pour ça ? La langue kabyle elle peut tjrs l apprendre. Rien n est definif.

    Répondre
  5. Ma langue d abord ma patrie d abord même si je suis en Chine peut être c est difficile de parle les autre langue mais ma langue maternelle c’est très de l à prendre ils faut être jaloux de ce ssa patrie de sa langue la critique est est bien pour avances tous ensemble vive la kabylie libre et indépendante

    Répondre
  6. arrêtez d’attaquer des gens qui ont consacre toute leurs vie pour la culture kabyle ca devient récurent ,vous prenez les gens qui partagent pas toutes vs idées pour des ennemis a abattre , c’est grâce a Idir et sa fille que le mot kabyle voyage a travers le monde

    Répondre
  7. Article stupide qui n’honore pas le site Tamurt.
    .
    Peut-être préférez-vous ces jeunes filles qui, certes, parlent un kabyle parfait mais se promènent avec un sac poubelle sur la tête comme on en voit de plus en plus dans les rues de Tizi?

    Répondre
  8. C’est facile de dénigrer gratuitement tous ceux qui ont beaucoup apporté à la Kabylie et pourquoi ne parlez-vous pas de Ferhat M’heni qui s’adresse à la Kabylie en français, alors qu’ils maîtrise très bien langue Kabyle ?

    Répondre
  9. Ce qu’a fait notre grand chanteur Idir pour la langue Kabyle et la Kabylie, sur le plan international, pour les sortir du gouffre dans lequel on voulait les ensevelir, des pseudo Journalistes n’arriveront jamais à le faire même s’ils vivent des siècles. Il faut appuyer sur ce qui nous uni, si vous voyez ce que je veux dire, et arrêter le dénigrement systématique qui donne de l’eau au moulin de nos ennemis.

    Répondre
  10. Tant que notre langue n’aura pas acquis ses lettres de noblesse par un enseignement digne de ce nom, dans un pays où on la respecte alors on ne peut en vouloir à quiconque ne baignant pas totalement dans un milieu Kabyle ,d’avoir des lacunes en ce domaine.A nous de faire en sorte que le changement s’opère dans les esprits plutot que de jeter la pierre à toutes les différences comme le font nos ennemis de toujours.A nous de promouvoir notre amazihité.La langue n’est malheureusement pas une affaire de génétique et les arabisés de notre pays sont là pour en témoigner chaque jour contre nous

    Répondre
  11. Azul,

    Si elle VEUT apprendre Taqvaylit il y a des cours, vu que ses parents n’ont pas fait leur DEVOIR d’inculquer la langue maternelle Taqvaylit.
    En espérant qu’ILS soient là le 16 avril à paris, savent t’ils marcher avec des Aqvayli?
    L’excuse est trop facile, pour les commentaires des pauvres parents « mère et père Kabyle » qui ont des enfants et qui ne parle pas un mot Kabyle, cela s’appelle « la fainéantise, la facilite mais plus tard vous regretterez » d’apprendre la langue à vos enfants.
    Né en france mes enfants parlent couramment le Kabyle, quand ont veut ont peut.
    Bon courage aux parents ne baisser pas les bras, le francais ils l’apprennent à l’école, bien au contraire plus ont connait de langue plus ont maitrise très très bien les langues.
    Quel bonheur de voir ses petit bambins parler Taqvaylit.
    TADUKLI

    Répondre
    1. Vous ne prennez même pas la peine de mettre votre nom pour que l’on puisse la véracité de vos déclarations. Le recrutement pour la police de la langue kabyle est ouvert au cas ou vous avez raté celui de la police des moeurs. Bonne chance. Vous avez de trés bonne dispositions. Je n’ai aucun doute que vous allez réussir dans votre nouvelle vocation

      Répondre
  12. Quand la Kabylie emergeras avec ses institutions modernes, son ecole moderne et des qualites de vie comme la liberte d’expression et de religion, la ses enfants reviendront et meme ceux qui ne parlent pas Kabyle prendront des cours d’ete en Kabyle et GRATIS! Tout ce dont on parle ici a des origines multiples dont on a peur de regarder en face et l’une d’entre elle est vraiment la fierte d’avoir une reference . En ce moment pour beaucoup de gens qui repetent que leur reference c’;est l’Algerie, il ya ce que vous voyez et dont vous enetendez ! Meme montrer son passeport a l’etranger est une hantise.

    Répondre
  13. sa mére est française ay izimar . les enfants apprennent la langue de leurs mére et moins celle du pére. on t’a pas enseigné ce principe dans l’ecole qui t’a formatè

    Répondre
  14. Je rappelle un probverbe malais qui dit ceci ; »QUI PERD SA LANGUE PERD SA RACE ». Et c’est une r&éalité les gamins qui parlent arabe seront des Arabes et des anti-kabyles. Idem pour les autres langues en Europe. Ceux là,ils seront tout simplement assimilés donc disparaîtront « am tqetit deg uvisar ». Là aussi c’est une image pour ces enfants qui ne laisseront aucune trace de leur identité ni langue. Quand a ceux en Algérie, ils combattront les kabyles car « ils auront la haine de soit ».Ce phénomène de la haine de soit, les juifs l’ont vécus mais ont tenu quand face à l’assimilation grâce au judaïsme qui est leur ciment. Les ciment ou la pérennité des Amazighs c’est la langue amazigh et non avec le dialecte arabe que vos gamins se sentiront amazigh ou kabyle. Vous revez vraiment. Moi je vis sur place et je connais des milliers de familles dont les gamins sont perdus a jamais pour l’amazighté. Le drame de cela, ils ne pigent rien quand tu leur parleµ, ils ne comprennent vraiment rien.

    Répondre
  15. Merci pour cette vérité .

    Les français parlent en français avec leur enfant..

    Les chinois parlent en chinois avec leur enfant..

    Les américains parlent en anglais avec leur enfant..

    Les espagnols parlent en espagnol avec leur enfant..

    Les turcs parlent en turques avec leur enfant..

    Etc..
    Les kabyles Parlent en français au avec une autre langue a leur enfants mais pas le kabyle Mais pourquoi ?????

    Pourquoi ne parlez vous pas en kabyle avec vos enfants ?????

    Avez vous honte de votre langue !!!

    Avez vous honte de vos origines !!!

    Et après vous nous sortez : mon enfant ne veux pas parler le kabyle , je ne comprends pas.. Vous vous fichez de nous ?!

    Répondre
    1. Azul fellakh,
      je suis entièrement d’accord avec vous: je ne comprends pas ce frein qui empêche nos enfants de parler notre si belle langue kabyle. Je suis venue toute petite, en France et JAMAIS je n’ai oublié ni n’oublierai ma langue, ma culture et surtout mes grands-parents qui m’ont éduquée dans le plus grand respect de nos valeurs.
      Je transmets à mon fils, né en France ce merveilleux savoir et cette richesse que nous avons.Mon fils est bilingue et j’en suis fière.Ne perdons pas notre langue,véritable trésor.
      J’ai une amie française qui a toujours envié le fait que je sois parfaitement bilingue et elle me demande de lui apprendre notre langue.
      Soyons fiers de ce que nous avons,ne perdons pas notre langue et transmettons- la.

      Répondre
        1. Oui maintenant nous somme fière de vous parceque beaucoup de gens au pays il font le contraire de ce que vous faite notre langue à travers et des siècle et des siècle et la vous êtes la preuve que cette langue ne moura jamais bravos monsieur

          Répondre
  16. Il est réellement très difficile d’apprendre à ses enfants de parler correctement notre langue maternelle, lorsqu’ils ne vivent pas et ne viennent pas régulièrement dans notre pays d’origine. Mais les racines passent également par la compréhension de la langue, les liens avec les grands-parents, nos histoires… Je ne suis pas kabyle, mais jd connais les mêmes problèmes. Notpre coeur est toujours tiraillé entre notre enfance, là où est restée notre âme et notre présent, le pays où nous sommes et que nous avons également fait notre. Nous donnons des racines à nos enfants et mais aussi des ailes… Il faut être en paix avec soi, ne rien renier, mais ne rien imposer. L’ enfant trouvera son équilibre s’il n’est pas tiraillé. Et je pense qu’Idir a mis transmis Sa Kabyle par son amour… Et c’est déjà beaucoup.

    Répondre
  17. Je voudrais ajouter: ces compotement ont fait du mal pendant la récvolution 54-62, pendant les évenements de 80 et tout le long de notre parcours historique: on DETRUIT tout ceux qui FONT. « lil y a ceux qui font et ceux qui parlent » dixit ….. IDIR himself

    Répondre
  18. le problème vient que des parents. les enfants à partir de 3 ans vous leur apprenez ce que vous voulais! les turques en France réussissent bien, les Arabe de France ainsi, les Français de souche en dehors de la France parlent bien aussi la langue maternelle des parents!
    Le problème vient de ce complexe du Kabyle! je m’explique: le Kabyle chez lui en Algérie, il se sent supérieur au peuple arabe, un Kabyle parlant arabe médiocrement, sa l’enchante guère! mais en revanche dès qu’il s’apprête à parler en Français, il se sent comme étant sa langue maternelle en second degré après takbaykith. mais lorsque on rigole de lui car il s’est mal exprimé en Français, là, vous touché sa dignité  » le problème vient de l’immigré quant il vient en vacance ». Donc, il se dit toujours dès qu’il réussit ailleurs  » en France bien entendu » il fera en sorte de parler et de réussir mieux que le  » beur » qui vous traite de « blédard, qui a un sens péjoratif! » dès que vous commettez un lapsus de langage ( il faut se rendre à l’évidence que le Français n’est que ta seconde langue).
    Le jour où il aura des enfants, le jours où il réussira là où d’autre  » les beurs bien sûr » on échoué, il faura tout en sorte que ses enfants parlent couramment et réussissent bien leur intégration avec la langue de Molière en détriment de sa langue Kabyle. il essaiera comme même de leurs apprendre tamazight, il les amènera en Kabylie ! afin de découvrir la terre natale de ses parents! mais ça ne suffira pas! car ce complexe reprendra le dessus et il parlera qu’en Français avec eux jusqu’à ce que ça sera trop tard, en suite il dira  » bof ! de toute façon ils vivent en France, ils auront personne avec qui parler Kabyle, ils rentreront en Algérie, une fois par hasard! donc la priorité est de réussir là où ils sont nés!
    je sais que c’est une erreur car je le vis actuellement, car l’enfant le fait de parler plusieurs langues, est un enrichissement en soi et développe une faculté d’assimilation plus avancé que la moyenne des Français! ce dernier parlant une seule langue et patine pour parler sa seconde langue qui est l’Anglais!
    pourquoi donc le turc, le tchétchène, l’arabe, le portugais ou le Français vivant au USA par exemple, tous cela n’ont jamais niés la langue maternelle de leurs parents! et parlent 2 langues!
    le problème vient de nous les Kabyles! car on est tellement fier qu’on oubli ses devoirs: inculquer cette richesse de langue qu’on dispose ( le kabyle, l’arabe, le français, l’anglais) à nos enfants! n’oublions pas le Kabyle est polyglotte. et pourquoi ne pas faire pareil avec ses siens!
    IDIR ou les autres comme moi qui vivent en France nous somme confronté a ce genre de problématique! par contre le Kabyle qui vis à Alger ou celui qui vit à Annaba .., le problème n’est pas le même! là dans ce cas de figure c’est vraiment une erreur monumentale de ne pas apprendre à ses enfants qui sont nés à ALger ou je sait où le Kabyle, car ne pas apprendre le kabyle à ses enfants qui sont nés en Algérie ( autre que la kabylie) est une trahison! car comment ce fait-il que tu vit a Alger à 2h de Tizi et tes gamins ne parle même la langue autochtone du pays!!
    je vous parle par connaissance de cause, j’ai vécu à ALger.
    à vos plumes, oups! je voulais dire à vos souris.
    soyons fier d’être Kabyle et rasons les moustache à ce qui te traite par dessus la jambe!
    moi qui vit en France et qui travail dans un grand groupe bancaire, ayant fait ma scolarité en Kabylie, mes études à ALger puis en France. je suis sidéré du Kabyle qui vit en France que tu reconnais dès qu’il ouvre sa bouche! tu lui parles en Kabyle et il te répond en Français! là par contre sa me met hors de moi! toi qui coutoie la langue de molière à longueur de journée, dès que tu crois un de tes siens, tu commence à converser avec lui en Kabyle et lui comme un intellect! il te répond en Français. comment veut-tu que ce genre de personnage apprendra sa langue maternelle à ses enfants! on est dans l’absurdité totale!
    je stigmatise personne, moi j’ai toujours été fier de mes origine, je le clame haut et fort! que ça soit de mon lieu de travail ou ailleurs. n’ayez pas honte de parler thkbaylithe à l’étranger car le Français de souche au USA, je te le promets qui parlent en Français chez lui avec ses enfants afin de ne pas renier d’où ils vient. prenons exemple et avançons au lieu de porter des critiques sans fondement.
     » faisons le ménage devant chez sois d’abord! »
    à bientôt les amis et n’oublier d’où vous venez et là vous êtes!

    Répondre
  19. C’est ce que je répète toujours concernant le berberisme et le kabylisme que le but final de ces mouvements c’est s’imposer le français, et dénigrer l’arabe, il n y a rien d’autre sinon comment depuis 1949 il n y a aucun travail serieux pour développer ces langues
    Leur problème c’est l’arabe qui reste une langue universelle

    Répondre
    1. Votre raisonnement est tout à fait grotesque mais vous pouvez continuer de le répéter si cela vous fait plaisir. Je ne sais pas qui vous croyer berner (peut-être vous même).
      .
      Si il n’y a pas eu de « travail sérieux » pour développer la langue Amazigh, c’est qu’il y a toute la puissance d’un état qui s’y oppose depuis 1/2 siècle et par tous les moyens (colossaux) qu’il peut mobiliser.
      .
      Il y avait de la place pour le Kabyle ET l’Arabe en Algérie en égalité de droit. Sauf que les mafieux du FLN, vos amis, ne disposent pas d’une once de sagesse pour comprendre cela.

      Répondre
    2. Tu sens pas que tu es hors piste le berberoarabearabe……….arabe ? .Toi ton problème c’est le Kabyle .Et si nous nous expliquons ici en famille avec nos diverses sensibilités , toi tu jures dans le décor .Il est vrai que chez toi langue unique ,religion unique ,en bref pensée unique totalitaire ,la différence est intolérable.Comme tu dois souffrir de ne pas etre unique toi aussi monsieur l’universel

      Répondre
  20. Le plus importants s est de ne pas regnier ses racines de savoir d ou l on vient qui sont nos ancêtre moi je ne parlais pas du tout berbere je suis née en France mes parent nous parlais en berbere et je l ai appris en Algérie pendant mon service national

    Répondre
  21. Le plus important c’est d’avoir le sentiment d’appartenance ar teqvaylit, les valeurs de la kabylité= taqvaylit. C’est cette question que je pose i yelli-s n yidir ????????????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
    1. je vis a Londres et ma fille Louisa DEHIYA d une maman americaine , Elle parle le Kabyle et Anglais et Francais casse, acun mot d arabe ( c volu) , je suis fiere d elle et plus a ete que une fois a Bouira maintenant age de 12 ans , j ai des amis d tizi leur enafants ne parle aucun mot de kabyle et les deux parents sont kabyle . alors arretons ces blague de taqvaylith sans la langue kabyle . Tavgham tagmats bla athmathan !!!! VIVE FERHAT et je confirme Mass ferhat ses enfants parlent le kabyle et lui Aussi france 24 temoins !!! je lance un appel a les habitants de ath lazize de venir massivement le 20 avril a Bouira ville pour reclamer l independeance.
      Bravo pour le journalist pour ce courage !!!

      Répondre
        1. Les kabyles de tizi s
          Me semblent plus touches par ce probleme , je pense que le fait d’etre au front depuis un demi siecle ,et d’etre la cible principale d’alger , fait que les resultats du degat apparaissent aujourdhui , et ces gmdegats sont enormes . Parler de idir ,ce n’est que l’arbre qui cache la foret , une note d’optimisme quand meme c’est la jeunesse montante kabyle semble plus en rupture avec l’araboislamute , meme ne maitrisant pas taqvaylit

          Répondre
  22. Le 17 avril 2014, j’ai tourné définitivement le dos à la dépêche de Kabylie à cause du ralliement de Amara Benyounes à Boutef et du non soutien de sa gazette à la cause kabyle. Aujourd’hui, 9 mars 2017, l’envie de faire la même chose avec Tamurt me tente grandement.
    C’est une grave atteinte à un digne fils de la Kabylie qu’est Idir que vous venez de commettre comme si le faite que sa fille ne s’exprime pas en kabyle soit un délit en soi!. Pourquoi cette méchanceté gratuite? C’est ça votre ouverture d’esprit et votre appel à l’unité? À quelle fin est destiné cet article, sinon à diviser?
    Je suis vraiment déçu par votre comportement, Mr Khellaf et de grâce, attelez-vous plutôt à traquer les vrais ennemis de la Kabylie et dieu seul sait qu’ils sont nombreux, en lieu et place de ses enfants, ne vous trompez pas de cible, s’il vous plaît. Thanmirth.

    Répondre
  23. Tous mes commentaires pourtant pertinents sur la personnalité de CHEB IDIR ont été censurés . Comment se prétendre ouvert aux échanges et derrière on pratique la langue de bois , chers messieurs dames du journal tamurt .

    Répondre
  24. Il faudrait faire l’effort de donner le nom originel à nos ancêtres quand ils sont connus ; Massinissa est une deformation de Massenssen (MSNSN en equivallent tifinagh). Merci.

    Répondre
  25. Pourquoi on dit langue maternelle et non pas langue paternelle?
    Si la mère faillit à son devoir de transmettre la langue il sera difficile au père de le faire. J’ai un ami qui a épousé une arabophone. Il a tellement essayé d’apprendre taqbaylit à son fils. Mais je le vois comme découragé à cause des maigres résultats auxquels il est arrivé. Quand on est arrivé au Québec mes enfants étaient très jeunes. Nous mélangeons les 2 langues à la maison. On voulait les aider pour qu’ils s’ intègrent rapidement avec les autres enfants à la garderie. Au bout de quelques mois ils ne parlaient qu’en français entre eux. Car ils maîtrisaient beaucoup mieux le français qu »ils apprenaient toute la journée. Le soir les parents au retour du travail sont fatigués. Eux regardent la tv en français ou des jeux vidéos toujours en français. Pourtant les parents sont des militants de la cause kabyle. Aujourd’hui la fille va au cours de langue kabyle chaque samedi mais le garçon lui préfère rester scotché à l’ordinateur pour jouer . Il dit que le professeur ne sait pas bien enseigner mais ce n’est qu’un pretexte. Je lui ai appris les sons difficiles pour qu’un jour il revienne à sa langue. Je l’avoue c très difficile de parler juste kabyle à la maison quand on vit en dehors de la Kabylie. L’important c’est de conscientiser surtout les mamans pour ne pas négliger notre langue. La maman est la pièce maîtresse dans cette affaire de langue. Ma femme s’ est réveillée le jour où je lui dit pourquoi on dit langue maternelle et non pas paternelle.

    Répondre
  26. On sait ce que l on est, d où l on vient et c est ce qui compte, plus que la langue, c est la culture qui compte. Vous qui jugez, vous êtes les premiers à utiliser la langue française comme signe d évolution sociale, comme si le kabyle n était bon que pour le petit peuple, celui qui n a pas traversé la méditerranée. Alors oui, je continuerais à ne parler kabyle qu avec ma mère car c est la langue du coeur pour moi mais je ne forcerai pas ma fille à l apprendre, je lui expliquerai d où l on vient tout simplement.

    Répondre
  27. M. Tahar Khellaf,
    Écrire dans le journal Tamurt ne fait pas de vous automatiquement un défenseur de la Kabylie. Au contraire, à suivre votre raisonnement on se croirait que vous êtes missionné pour tirer sur tout ceux qui ne sont dans votre moule. En quoi cela vous regarde que la fille ou le garçon de X ou de Y parle ou ne parle pas le Kabyle ou le…Chleuh?
    Est-ce que vous en tant qu’adulte vivant ou ayant vécu dans un environnement kabylophone, vous pouvez tenir un discours entièrement en kabyle?
    Non. Vous serrez incapable.
    Alors arrêtez d’insulter à longueur de journée. On ne bâtit pas par l’insulte.
    Ma da qedac nTeqbaylit i teliṭ, Ker fellak att qedceṭ ur tthuf ara tilkkin g-qeru uferṭṭas.
    Tanmirt.

    Répondre
  28. De ma part je ne vois pas pourquoi cet article est offusquant. Critiquer les gens qui ne parlent pas leur langue n’est pas une insulte. Au contraire, cela incite à débattre pour prendre conscience des problèmes concernant tout le monde. Cela ne porte atteinte ni à la fille de Idir ni à Idir lui-même puisque bcp de kabyles sont dans le même cas. Donc il faut s’épargner de jouer aux vierges effarouchées. Idir est une personnalité publique, sa fille étant apparemment sur la même voie, ils sont sujets à être cités comme exemple en leur faveur ou en leur défaveur.

    Répondre
  29. Pour ma part, je pense que cela est une question de principe. Comment voulez-vous que les kabyles s’attachent à leur langue qui est le pilier de leur identité, si ses défenseurs ne montrent pas la voie,cela va de soit. Il est inadmissible pour moi de concevoir pareille bêtise, parce-que j’ai été élevé dans un fief du terrorisme dans une région de surcroît arabophone, cela n’a pas empêché mes parents de m’apprendre le kabyle et à le parler dans la rue.
    Je tiens à vous faire remarquer que depuis la mort de Matoub Lounes le sentiment du kabyle dans sa Kabylie s’est éteint. Il n’y a plus de leader pour éveiller la conscience des gens sur leur identité.
    Et pour clore mon commentaire, je dirai que jadis le combat était de faire entendre notre voix à l’extérieur, mais qu’aujourd’hui il s’agit plus de la protéger de l’intérieur car nous sommes au bord de l’implosion, notre culture se délite peu à peu sans que personne ne lève le petit doigt.

    Répondre
  30. Une règle d’or, ne parle jamais à ton enfant en une autre langue que le kabyle, il l’apprendra à coup sûr. Pour qu’il la parle aussi, ne lui répond pas s’il s’adresse à toi en une autre langue, feignant de ne pas comprendre. C’est la nécessité qui pousse à l’apprentissage.

    Répondre
  31. Idir est la personne qui a fait connaître la culture kabylie la longue kabyle à l échelle international.. il ne cesse de répéter qu il est fière de être kabyle sur tout les plateaux.. de télévision partout où il passe .. alors arrêter de critiquer derrière votre écran.. c est facile ça.. idir est un grand mr .. et sa fille elle est sur les traces de son papa .. Vive idir il nous a fais honneur..

    Répondre
  32. Tous ce qu’il a fait Idir et ce qu’il est entrain de faire pour la langue amazigh en générale et pour la langue kabyle en particulier et une chose , et le fait qu’il a failli au devoir d’apprendre le kabyle a sa fille s’en est une autre. personne n’a mis en cause son combat , donc arretez svp ne mélanger les choses…c’est de son devoir d’apprendre sa propre langue a sa fille , alors appelons un chat un chat ( amchich dh’amchich)

    Répondre
  33. A tous,

    Je suis enfant de harki né en France et je suis FIER de crier haut et fort que ems parents m’ont appris à parler le kabyle moi ainsi que mes frères et soeurs neuveux et nièces. Ar Nekni takbaylit am aman. N’tsmeslalit matin midi et soir, n’tsrenit, n’tsarguit. Nous le parlons, nous le chantons, nous le rêvons, nous le respirons contrairement à beaucoup qui nous diffament.

    Tanmirt

    Répondre
  34. Je suis kabyle et j’ai deux enfants qui ne parlent pas kabyles par choix, de ma part pour la simple et bonne raison que je ne voulais qu’ils soient associer à des gens comme vous M. Taher Khalef. Vous osez vous attaquer à une personne qui a fait pour la kabylie et la kabyle ce que vous ne pourriez pas faire si vous arriviez à vivre 4 siècles. Puisque vous êtes si bien informé, vous devriez savoir que des dirigeants du MAK et des ministres du GPK ont des enfants qui ne parlent pas le kabyle. Bien que je ne comprends pas l’intérêt et l’utilté de votre information et de vos remarques, je me demande pourquoi, si vous avez jugé utile de parler de ce sujet, vous ne parlez pas de ces personnes qui veulent se séparer de l’Algérie au nom de la kabylité alors que leurs enfants ne parlent pas le kabyle. Votre écrit me réconforte dans ma décision de ne pas avoir appris le kabyle à mes enfants. La langue n’est, en fin de compte, qu’un véhicule de nos valeurs et ces dernieres vous font défaut, monsieur Khellaf.

    Répondre

Réagir


*