FFS : LE DÉNI ET LA FALSIFICATION Pour un kabyle, est-il plus avantageux d’être islamiste ou laïc ?

Chaffai Bouaiche, Ali Haddad et Said Bouteflika

 

CONTRIBUTION (Tamurt) – Pour le commun des kabyles, l’allégeance à l’islamisme signifie tout simplement non pas l’extinction progressive de son existence mais une disparition brutale dont il ne subsistera aucune trace. De ce postulat, aucun kabyle normalement constitué et jaloux de sa nation ne peut renier sa famille, sa tribu, ses proches, son village et l’histoire de son peuple.

C’est pourtant ce que fait à chaque occasion qui se présente où qu’il fomente lui-même, M. Bouaïche, le chef du groupe parlementaire du Ffs. Son attaque contre M. Hamid Aït Saïd, le maire Rcd d’Iferḥunen, relayée par lui-même sur le net et où il l’accuse de commercer avec le « haram » ayant été réprouvée par sa hiérarchie pour ne pas s’aliéner le compagnonnage du Rcd dans l’aventure récurrente de l’électoralisme où les deux partis se partagent les rôles et les subsides, il se défausse maintenant et évoque un souci de préserver le littoral entre Azeffun et Vgayet.

Cependant nul n’est dupe de la compromission flagrante du personnage avec le courant intégriste qui doit le sustenter avec générosité. Car, là où il prétend s’attaquer à des constructions illicites « à quelques mètres de la mer » à At Ksila, il oublie de parler du mégaprojet entrepris par Saïd Bouteflika par l’intermédiaire de son homme-lige, un certain Ali Haddad. Ledit projet s’étend sur plusieurs milliers d’hectares et concerne des kilomètres de littoral, si cher à notre député socialiste. On voit donc bien que la croissonnade que mène Bouaïche est sélective.

Grâce au travail laborieux entrepris durant des décennies par feu Hocine Aït Ahmed, le Ffs a été coopté membre consultatif de l’Internationale Socialiste. Actuellement, la direction de ce parti, par sa compromission flagrante avec le courant islamiste intégriste dont le crédo est le combat permanent contre la démocratie, transgresse à plusieurs égards la Charte éthique de cette organisation.

Vgayet, le 4 septembre 2016

LE GROUPE DE PATRIOTES KABYLES

Partager cet article

Réagir


*