Faut-il diversifier les mouvements indépendantistes kabyles?


CONTRIBUTION (Tamurt) – Le  MAK, Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, est crée par  un groupe de militants et intellectuels kabyles en 2001. Ferhat MEHENNI  a présidé ce mouvement autonomiste jusqu’en 2010. Puis  Mohand Larbi Teyyev  de juin 2010 à  août 2011 et Mouloud Mebarki d’août 2011 à  décembre 2011. Bouaziz Ait Chebbib a tenu la présidence du MAK de  décembre 2011 à novembre 2016. C’est sous la présidence de ce dernier que le mouvement a évolué en 2014 de son ancienne forme autonomiste vers l’autodétermination avec l’option indépendantiste.

Ce mouvement a permis la structuration de nombreuses coordinations à travers les villages et villes kabyles. C’est ainsi qu’il a redonné aux kabyles le courage et  la confiance  perdus dans les luttes ultérieures de démocratisation de l’Algérie. Il a suscité   beaucoup d’espoirs au sein du peuple kabyle et a même fait trembler le pouvoir colonial algérien.

Le Gouvernement provisoire Kabylie (GPK) est né le 1er juin 2010 à Paris, il est présidé toujours par la même personne M. Ferhat Mehenni. Ce dernier est la  seule et unique personne qui  nomme et limoge les ministres sans contrôle ou conseil d’aucune organisation  militante élue.

Un climat de méfiance et de suspicion  entre le président du GPK et l’ancien président du MAK Bouaziz Ait Chebbib a commencé en 2014 pour arriver à une situation de crise et de tension en 2015 et se terminer par la démission de Bouaziz en 2016 de la présidence du MAK.

L’arrestation le 27 juin 2017 de Yuva Tala Hammou,  représentant du GPK en Afrique du Sud par la police algérienne a entraîné une grave dissension entre les deux hommes.                                                               Ferhat Mehenni, a accusé l’ex-président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, d’avoir livré Yuva Tala Hammu à la police algérienne. Yuva Tala Hemmu « aurait été donné par le clan de l’ancien président du MAK », a-t-il indiqué, dans un communiqué diffusé, sur son site officiel Siwel.
Bouaziz Ait Chebib, a répondu à cette accusation qu’il a qualifiée d’ « appel public au lynchage ». Il a ajouté, dans un communiqué, que « face à cet appel au meurtre, je tiens pour responsable Ferhat Mehenni de toute atteinte qui pourrait survenir sur ma personne ou sur des militants ».

La querelle s’enflamme sur les réseaux sociaux. Un responsable qui accuse et un autre responsable sommé de se taire. C’est comme un tribunal qui prive l’accusé de son droit de défense. De fil en aiguille, les internautes ont fini par saisir le dessin qui se trame derrière cette histoire : Le culte de la personnalité et du zaimisme comme au temps de Mesali Lhadj refait surface et de belle manière. Honnêtement, la Kabylie mérite beaucoup mieux que ce désolant spectacle. Ça ne peux pas continuer comme ça. Je pense que l’apparition de nouveaux partis ou mouvements indépendantistes ne pourrait être que bénéfique pour la Kabylie.

Etant donné que les militants kabyles ont choisi de mener la  lutte de façon pacifique et démocratique, en utilisant les moyens politiques, il conviendrait alors qu’il y ait une diversité de courants et d’opinions dans le MAK et le GPK, or il se trouve que toute dissonance ou idée différente de celle du président est vite combattue. De nombreuse purges ont été opérées plusieurs fois et on privé la cause kabyle de cadres très compétents, souvent  livrés à la vindicte populaire par des accusations de trahison sans preuves ni fondement.

S’il y a une diversité de mouvements indépendantistes, les kabyles choisiront  alors de militer dans le mouvement de leur choix. Ils auront à choisir le mouvement correspondant le mieux à leur idéal de lutte et opteront pour  celui qui leur convient pour mener à bien le combat libérateur, si difficile.

Un bon militant indépendantiste est celui qui adhère aux  programmes et aux idées, en participant aux actions sur le terrain et non pas celui qui  prête allégeance et soutient telle ou telle personnalité contre une autre à partir de son clavier d’ordinateur.

La lutte pour l’indépendance de la Kabylie doit se focaliser sur la création d’un Etat kabyle en commençant par la base et non pas par le sommet. On doit concentrer nos efforts sur le terrain auprès de la population contre l’arabisation et la salafisation et non sur le net.

Les  mouvements indépendantistes sincères seront ceux qui construiront des alliances entre eux pour travailler ensemble afin de construire l’Etat kabyle. Les faux semblants, les zaimistes et les infiltrés sont ceux qui passent leur temps à tirer des flèches sur les autres kabyles.

Yuva  n Tguba

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

    1. Faut-il diversifier les mouvements indépendantistes kabyles? La réponse est NON mais Ferhat Mehenni doit se rendre à l’évidence qu’en excluant ceux qui ont d’autres idées que les siennes il engage irrémédiablement le Mak dans une impasse.

      Répondre
  1. de toutes façons , rien ne se fera en algérie , à part le changement de veste en collabo (pour un poste ou pour l’argent) ;il n’y a que se qui se fait en dehors de ce pays qui a une chance d’aboutir à un résultat (académie berbere etc….) .on comprend bien que diviser pour régner est toujours d’actualité!!!!!!n’est-ce-pas les sois disants courants politiques??????????

    Répondre
  2. Bravo pour cette contribution. Effectivement dans un contexte de la démocratie la pluralité est un socle. En plus, les moyens possibles pour réaliser la souveraineté sont multiple. Pourquoi se confiner dans l’autodétermination sous la tutelle de l’ONU sachant qu’il y a d’autres voies aussi pacifique et plus porteuses? Il faut être réaliste et le projet souverainiste ne peut se faire sans les kabyles. Il faut commencer par un travail pédagogique que le MAK a bien su faire en Kabylie sous la houlette de Bouaziz Chebib avec une autre feuille de route bien sur plus crédible et plus rassembleuse. Ce travail peut se faire dans la diversité avec un même objectif: un état kabyle souverain.

    Répondre
    1. Azul,

      Il convient de rappeler à notre cher démocrate que l’histoire nous a enseigné que seul un mouvement, unique, et ce quels que soient les divergences qui peuvent y être en s’en sein, mène le combat indépendantiste. Nul combat de cette nature n’a été mené par une pluralité de mouvements, ça n’a jamais existé de par l’histoire et ça n’existera jamais, pour une simple et unique raison, la dispersion, qui profite à l’ennemi.
      Certe, il peut y avoir des écarts de comportement à travers tous ces mouvement, l’exemple Algerien est le plus frappant, mais il n’en demeure pas moins, que c’est le prix à payer pour ainsi aboutir à notre espérance de voir notre Kabylie indépendante. Une fois cet objectif atteint, à ce moment là, on parlera de pluralité politique et autres.
      Il ne s’agit nullement de cautionné tel ou tel agissement ou être inféodé à telle personne, cessons de refaire les mêmes erreurs que nos aînés et focalisons nous sur l’essentiel, le message originel.
      Le reste comme disait feu Mouloud Mammeri, n’est que littérature.

      Répondre
  3. APPEL AUX PEUPLES AMAZIGH D’AFRIQUE DU NORD
    Pour recouvrir notre souveraineté nous devons nous unir et passer à l’action, il n-y-a pas 36 chemins
    Les exemples sont légion à travers l’histoire des peuples opprimés.
    Regardez les Kurdes (victimes des accords Arabo- Franco-britanniques dits « Sykes Picot » de Mai 1916.), Ils ont subis le même sort que les AMAZIGH; ils ont crée un mouvement armé « les PESHMERGAS » en IRAK qui a combattu l’armée du baathiste SADDAM Hussein, et en Turquie le PKK de Abdullah Öcalan qui combat depuis toujours l’armée du diable ERDOGAN et son clone DAESH. Ils finiront par créer leur propre Etat un jour ou l’autre.
    Refusez cette identité KHARABO-ISLAMO-BAATHISTE, et revendiquez votre droit à l’autodétermination en tant entité indépendante, dans le cadre d’une confédération des Etats AMAZIGH, ou vous aurez tous vos droits.

    Répondre
    1. Azul,

      Il convient de rappeler à notre cher démocrate que l’histoire nous a enseigné que seul un mouvement, unique, et ce quels que soient les divergences qui peuvent y être en s’en sein, mène le combat indépendantiste. Nul combat de cette nature n’a été mené par une pluralité de mouvements, ça n’a jamais existé de par l’histoire et ça n’existera jamais, pour une simple et unique raison, la dispersion, qui profite à l’ennemi.
      Certe, il peut y avoir des écarts de comportement à travers tous ces mouvement, l’exemple Algerien est le plus frappant, mais il n’en demeure pas moins, que c’est le prix à payer pour ainsi aboutir à notre espérance de voir notre Kabylie indépendante. Une fois cet objectif atteint, à ce moment là, on parlera de pluralité politique et autres.
      Il ne s’agit nullement de cautionné tel ou tel agissement ou être inféodé à telle personne, cessons de refaire les mêmes erreurs que nos aînés et focalisons nous sur l’essentiel, le message originel.
      Le reste comme disait feu Mouloud Mammeri, n’est que littérature.

      Répondre
  4. Azul,

    Il convient de rappeler à notre cher démocrate que l’histoire nous a enseigné que seul un mouvement, unique, et ce quels que soient les divergences qui peuvent y être en s’en sein, mène le combat indépendantiste. Nul combat de cette nature n’a été mené par une pluralité de mouvements, ça n’a jamais existé de par l’histoire et ça n’existera jamais, pour une simple et unique raison, la dispersion, qui profite à l’ennemi.
    Certe, il peut y avoir des écarts de comportement à travers tous ces mouvement, l’exemple Algerien est le plus frappant, mais il n’en demeure pas moins, que c’est le prix à payer pour ainsi aboutir à notre espérance de voir notre Kabylie indépendante. Une fois cet objectif atteint, à ce moment là, on parlera de pluralité politique et autres.
    Il ne s’agit nullement de cautionné tel ou tel agissement ou être inféodé à telle personne, cessons de refaire les mêmes erreurs que nos aînés et focalisons nous sur l’essentiel, le message originel.
    Le reste comme disait feu Mouloud Mammeri, n’est que littérature.

    Répondre
  5. Evidemment que la réponse est qu’on ne peut diversifier les mouvements indépendantistes pour les raisons suivantes:
    – Cette option suicidaire contribuera à disperser les énergies,
    – A ouvrir des brèches aux infiltrés,
    – A casser la dynamique enclenchée,
    – A générer des amalgames et des conflits,
    – A diviser les rangs,
    – A faire régner la suspiscion,
    – A se disputer le leaderschip,
    – Une telle proposition n’est qu’un un cadeau offert gratuitement au pouvoir d’Alger.
    Un seul commandement doit être au commande en temps de guerre et la diversification aura tout son sens une fois la Kabylie entièrement libérée.

    Répondre
  6. Les Kabyles ne veulent pas apprendre leur histoire ou en tenir compte. Diversifier vous dites ? Diversifier dans ce contexte c’est diviser et les ennemis des Kabyles adoreront l’idee. Diviser pour regner , vous connaissez ?
    Non merci pour marche de dupes!

    Répondre
  7. Vous manquez de sincérité M. Kader De Taguba (Tifernin)! Votre contribution est réduite à zéro à partir du moment que vous avez signez avec un pseudo. Vous voulez diversifier les mouvements indéprendantistes, c’est un bonne idée, mais de grâce, ne demandez pas à Frehat de créer votre mouvement, faites le vous même. Nous aimerions voir votre bilan en tant que conseiller du GPK. Vous parlez du terrain et du combat en Kabylie, avez vous fait une conférence, un meeting ou créer une section du MAK dans votre village? Nada! Vous aimez plutot prendre des photos dans votre jardin et profiter de l’air pur de Gouraya au moment où les simples militants de ta région hissent des drapeaux kabyles dans votre village même. Avez-vous pris contact avec les militants du MAK de la région pendant vos vacances? Même pas! Idem pour M. Abid. J’aurais aimé le voir faire au moins une conférence dans son village Lota pour éveiller les consciences et peut être contribuer à l’arrêt de la salafisation de ce village. Un digne militant du MAK met en avant la Kabylie avant sa petite personne. Oui, il y a des erreurs au sein des instances du MAK mais le bon sens veut qu’on travaille de l’interieur pour les changer. Agir autrement, c’est travailler pour le pouvoir et sans qu’il vous mandate. Autrement dit, vous etes les serviteurs du pouvoir (iqeddacen n lehkem battel) et sans se rendre compte. Larbi Djemaoui.

    Répondre
  8. Pendant que les araboislamistes de la planète se regroupent pour envahir un monde en perte de valeurs ,on demande aux Kabyles laïcs de se diviser encore .Après le FFS et autres RCD voici le RPK et puis quoi encore pour nous affaiblir. Le MAK ne vous suffit il pas ? On se demande à qui profite tout ça ?. Les Kabyles le savent bien qui est derrière toutes ces Kabales

    Répondre
    1. Je suis militant à Marseille et je connais kader depuis longtemps il a été le seul qui a eu le courage de représente la mak à marseille depuis 2010.
      -Il a invité ferhat plus de 4 fois à Marseille aux conférence à la vente dédicace a la levée de drapeau
      -Il a organisé seul les élections du drapeau kabyle à Marseille
      -Il a organisé seul la levée du drapeau kabyle
      -Il a toujours imposé et représenté le mak dans les différentes activité faites par des collectifs d’associations
      -Il a toujours défendu le MAK à Marseille dans les réunions face aux rcdiste aux ffist aux communistes, qui ont tenu des réunion sécrètes contre lui pour dire qu’il est un élément dangereux à l’unité algérienne.
      -Il a été victime d’un attentat-accident à viroles
      -Il a écrit plus dE 150 articles et contribution sur siwel et tamurt qui ont éveillé des kabyles mais apparemment tu ne lis ni tamurt ni siwel.
      -Il a organisé au moins 4 rassemblement mak soit pour le 20 avril soit pour la journée de la nation Kabyle
      -Il a posé 2 fois des questions sur la répression du pouvoir en Kabylie au parlement français par l’intermédiaire de la député Valerie Boyer.
      -Il a organisé deux fois des expositions sur la culture Kabyle à la mairie du 11/12 avec le drapeau Kabyle qui est resté pendant un mois accroché dans la salle oficiellle de la mairie. La première à été faite au de l’anavad. c’était la seul et unique action de l’anavad avec organisme officiels français. la mairie a été inondée par des courriers des officiels algériens qui lui ont reproché d’avoir collaborer avec une organisation séparatiste non reconnue.
      Quand il a été traité de déstabilisateur il a compris que ceux qui l’on traité ainsi ne cherchent pas à libérer la Kabylie.
      Il n’a pas dit dans son article que ferhat doit laisser le mak. Il a simplement lancer le débat sur la possibilité de création d’autres mvt indépendantistes par d’autre personnes comme bouaziz ou d’autre.
      Mr Djemaaoui! tu veux que quand il rentre en kabylie il doit encore continuer à militer? cad lui il ne doit pas s’arrêter? c’est triste on demande toujours à ceux qui militent de faire plus qu’il en peuvent. Pourqoui tu ne les ferais pas toi ces conférences à lota à ighil wis? si tu es de la région. tu es dispensé par ton gourou?
      Tu as réduire à zero les actions d’un grand militant comme Kader c’est triste. on tire toujours sur ceux qui font qq chose pour la Kabylie mais pas sur ceux qui ne font rien..
      Dis nous ce toi tu as fais.
      Mohand.

      Répondre
      1. A si Mohand Je ne suis qu’un simple témoin du présent , et mon action s’inscrit dans la volonté à ne pas laisser dire n’importe quoi. Quant à tes arguties sans fondements je n’en ai cure. La division c’est tout ce que vous connaissez depuis 14 siècles et ce que cultive notre ennemi. Je ne réduis rien à zéro , simplement il ne faut pas confondre être et avoir été. On a vu tant des nôtres changer de bord sous la puissance et les coups permanents de notre néo colon et ses sbires KDS que tu me permettras de douter comme tout philosophe de chaque individu y compris moi faisant partie d’une espèce humaine plus que fragile et malléable pour peu que l’on en connaisse son talon d’Achille. Mas Ferhat a ses faiblesses comme tout humain mais les épreuves et souffrances l’ont rendu peu sensibles à la corruption du système ambiant Algérien.Et le fait que lui et son équipe se trouvent à l’étranger éloigne un peu le spectre de l’infection. En Algérie malheureusement je ne vois pas de place pour une opposition viable au grand jour seulement clandestine pour éviter les luttes intestines orchestrées par on sait qui .Pour l’instant nous ne pouvons nous payer le luxe de nous entre déchirer avec des multiples partis mais il faut nous ranger derrière une seule bannière contre un ennemi sur armé et bien uni contre nous . Je ne sais si mon post vous parviendra mais je ne pouvais pas ne pas vous répondre.Sans rancune !

        Répondre
  9. Le MAK-ANAVAD est le seul mouvement indépendantiste en Kabylie. Grâce au charisme de Ferhat ce mouvement prend de plus en plus de l’ampleur. Les erreurs on les corrigera. Mais nous n’abandonnerons pas le bateau au milieu de l’océan. Ceux qui blablatent sur Facebook ou sur les ondes des radios sont libres de mâcher les mots, ils ne savent pas faire autre chose! Ferhat certes n’est pas parfait (comme nous tous) mais il est solide d asalas n wexxam. Il n’est pas achetable s texbizt n weghrum.

    Répondre
  10. Le zaim farhat wagi oumouthsemadh asalas n wuxxam a purgé le mouvement de toutes les compétences & les bonnes volontés qui font sa force & sa vitalité. Tu n’as qu’a faire le compte depuis la création du gpk. Ses pratiques despotiques ont déjà creusé la tombe du mouvement. Il n’est, au moment où on se parle, que l’ombre de lui même avec de la propagande qui frise la folie sur siwel.

    Répondre
  11. Taisez vous c mieux,l’État kabyle est en route il est déjà prêt avec toutes ces infra-structures grâce a tous ces militants rebel à leur tête dadak ferhat ,mais votre mission de destruction vous êtes libre avec votre groupe ,les chiens aboient la caravane passe.

    Répondre

Réagir

*