Pour exécuter les ordres d’Alger : TSA licencie le caricaturiste kabyle Ainouche

Ghilas Ainouche

ALGÉRIE (Tamurt) – Dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux, le caricaturiste kabyle, Ghilas Ainouche, a confirmé son licenciement par le journal électronique Tout Sur l’Algérie (TSA). C’est par un mail envoyé le directeur de la rédaction que le caricaturiste a été informé de la résiliation de la relation de travail avec son employeur.

« Je tiens à informer l’opinion publique que je viens d’être licencié sans aucun préavis, sans entretien préalable et sans motivations écrites et justifiées par le site TSA pour lequel je travaille en tant que dessinateur de presse depuis le 05 janvier 2014 et auquel je suis lié par un contrat à durée indéterminée (CDI) en tant que caricaturiste depuis cette date.  Le directeur de rédaction de TSA, M. Hamid Guemache, m’informe que : « Suite à notre conversation téléphonique, nous te confirmons que nous avons décidé de mettre fin à ton contrat de collaborateur avec MTG Communication ».

Bizarrement ce licenciement coïncide avec le retour de TSA sur internet en Algérie alors qu’il était suspendu au même titre que tous les autres journaux kabyles dont Tamurt. Cela prouve tout simplement que seul Ain ouche dérangeait le pouvoir qui a fait pression sur le journal TSA afin de s’en séparer avec son caricaturiste. « Au-delà de ma petite personne qui n’est qu’un petit maillon de cette chaîne de journalistes, syndicalistes, artistes, intellectuels, écrivains ou simples citoyens qui essaient de résister au rouleau compresseur d’un pouvoir aussi corrompu que liberticide, c’est la liberté de la presse qui vient de subir une énième attaque et qui est plus que jamais menacée en Algérie », souligne Ghilas dans son communiqué.

Amaynut pour Tamurt 

Partager cet article

Réagir

*