El Hadi Ould Ali boudé par ses collègues ministres


ALGÉRIE (Tamurt) – le ministre Kabyles de la jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali, n’est pas estimé au sein du gouvernement, selon des sources concordantes. Malgré son engagement et soutien sans faille au régime en place et d’avoir bondonné le combat identitaire, les ministres Algériens évitent toujours El Hadi Ould Ali.

La raison d’une mise en quarantaine, qui ne dit pas son nom, d’El Hadi Ould Ali par ses collègues ministres nous a pas été précisée, mais il semble que ses origines Kabyles et ses liens avec certains militaires suscitent la méfiance de certains ministres.

les ministres algériens ne lui font pas confiance également. considèrent comme un traître. Personne ne lui fait confiance. Celui qui a trahi les siens peut trahir tout le monde. C’est le sort des renégats de toutes les façons.

C’est comme au temps de la guerre de libération, l’armée Française se méfie plus des harkis que de simples villageois. El Hadi Ould Ali, après avoir longtemps milité pour le MCB et le RCD, a changé carrément de veste pour devenir le pilier du régime à Tizi Wezzu. D’autres, qui le connaissent au RCD, affirment qu’El Hadi Ould Ali, et même titre qu’Amara Benyounès et Khalida Toumi, étaient depuis longtemps de connivences avec le régime.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. en désaccord total avec cet article, plutôt de rester bras croisés, il s’est illustré en plein milieu pour porter sa contribution au profit de l’opinion public, et la preuve la dissolution des patrons des organes sportifs qui ont fait fortune au détriment de notre jeunesse est la raison suffisante pour soutenir ce monsieur.

    Répondre
  2. Cette invasion des salafiste (préméditée et préparée depuis longtemps) est un autre complot des Janissaires d’Alger contre la Kabylie.
    Son but est d’occuper les Kabyles, à se bagarrer avec les TANGOS, en dressant ces derniers comme des chiens contre le peuple kabyle, comme dit l’adage “d’une pierre deux coups”. Cette tactique est une pure invention du diable BOUTEFLIKA.

    Pour une Confédération Nord Africaines des Etats avec comme référant Géographique l’africanité de ces payes et non l’Arabité qui est un référant xénophobe, raciste, et ethnique.
    En 1981, KATEB Yacine en 1981, a dit je cite « l’Afrique à perdue le nord » en parallèle à l’Afrique du Sud.
    La Dénomination MAGHREB ARABE est une insulte et un dénigrement pour les peuples autochtones de cette région, d’autant plus que le premier mouvement crée en 1926, ayant revendiqué l’indépendance de cette partie de l’Afrique s’appel « L’ETOILE NORD AFRICAINE ».

    Journée de l’ignorance et de la trahison : « YUM L-ILM »

    Savez vous que ce BEN BADIS, président de l’association des « ULEMAS » avait signé et ratifié en compagnie du Parti Communiste Algérien la loi dite « BLUM VIOLETTES » de 1936 du front populaire, cette loi avait offert aux algérien le statut de Français Musulmans….. !!!

    Sans compter, la guerre sans merci livrée par ce type contre les ZAOUIYAS notamment en Kabyle, aussi ce BEN BADDIS, était parmi les premiers qui ont importé en Algérie le SALAFISME d’Egypte et d’Arabie Saoudite …… !!!

    Je connais beaucoup de Bacheliers (arabisés) notamment du sud Algérien ont arrêté leurs cursus universitaires, car ils ne maitrisent pas les langues vivantes.

    Le problème de l’Ecole Algérienne est : le statut de la langue Arabe classique qui est une langue morte, même les baathistes les plus zélés sont conscient de la chose, mais ils n’oseront jamais faire ce qui vient de décider le MAROC depuis l’année scolaire 2016/2017 les matières scientifiques sont enseignées en français dans tous les Etablissements scolaires Marocains.

    L’arabisation de masse a produit des zombies en grande quantité, cette question d’arabisation est un tabou pour les baathistes Algériens, il a suffit que BENGHEBRIT abord l’enseignement des langues étrangères pour que les chaînes et les journaux EN-NAHAR et ECHOUROUK se déchaînent pour défendre E-THAWABIT.
    Ceux qui enseignent en langue Arabe “YARATEN WAGHRUM DA AAKAZ” comme à dit Mass FERHAT.

    Répondre

Réagir

*