Durant ce ramadhan, les Algériens consomment la viande de baudet


ALGERIE (Tamurt) – Les arnaques à grandes échelles se multiplient en Algérie, notamment en cette période du mois de ramadhan. C’est un secret de polichinelle pour le commun des mortels qu’en ce mois de jeûne, « tout est permis » pour se remplir les poches quitte à engager sérieusement la santé des consommateurs.

ane égorgé
ane égorgé

En effet, l’alimentation carnée augmente crescendo dans le mois de carême, mais cette viande est souvent d’origine douteuse. Par ailleurs, dans la ville de Tiaret, la population locale a récemment alerté les services de sécurité quant à l’éventualité d’une commercialisation de viande de baudet.

La découverte de restes d’ânes égorgés a mis la puce à l’oreille de certains citoyens qui n’ont pas hésité à faire le lien avec l’écoulement de cette viande sur les marchés. En Algérie, la commercialisation de viande de bourrique revient souvent au-devant de la scène en période ramadhanèsque.

Amnay pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Les algériens consomment de tout: ânes, chiens, chats sans le savoir. Pourvu qu’ils trouvent de la viande moins chères. Et pourtant tout le monde est au courant de l’arnaque. Souvent cette arnaque se fait dans les saucisses et la viande hachée. Un algérien pense toujours que c’est l’autre qui se fait avoir. Et ça marche pour les gredins qui sans rien débourser font de bonnes affaires sur le dos des baudets qui achètent les yeux fermés. Jadis, on voyait des ânes partout, même dans les centre-villes. Aujourd’hui, cette race est en voie de disparition. Et c’est vrai, l’accélération de cette extinction se fait surtout durant le mois de carême. Espérons au moins que ces pauvres bêtes sacrifiées pour remplir l’estomac des bons musulmans aillent au paradis.

    Répondre
  2. Dans la tradition Kabyle, nous consommons pas de la viande des équidés, par contre les arabes mangent du cheval, l’âne et le chameau. En Kabylie la consommation de viande de cheval était interdite par l’église depuis le 6ème siècle, c’était considéré comme une survivante païenne.
    Donc théoriquement la consommation des équidés âne compris ne se mangent pas, de la même manière le chien et le chat et les cheveux sont des compagnons des hommes, nous devons pas manger nos amis. Les kabyles ne mangent pas ce genre de bêtes, quand aux arabes, eux ils sont capables de manger même des êtres humains va savoir. Rire.

    Répondre

Réagir

*