Dr Fekhar : L’assemblée mondiale amazighe sollicite le MAE allemand

FEKHAR

COMMUNIQUE (Tamurt) – Du fait que vous entamez une visite officielle en Algérie, ce lundi 20 février, en accompagnant votre chancelière Mme. Angela MERKEL, afin de discuter avec les hautes autorités algériennes de dossiers d’intérêts économiques communs et de la question des émigrés sans-papiers, nous vous demandons de bien vouloir inclure dans votre agenda, l’épineux dossier des droits humains dans la région du Mzab, où le leader pacifiste Dr. Kameleddine Fekhar, risque de perdre la vie à tout moment, après un mois et demi de grève de la faim.

Excellence,
Nous vous informons que les autorités algériennes, au lieu de respecter la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, violent délibérément les droits humains au Mzab (et aussi dans d’autres régions amazighophones comme la Kabylie, comme en atteste les événements de Bejaïa et le pays tuarègue), en continuant à détenir injustement des dizaines de militants des droits humains dont notre représentant le Dr. Kameleddine Fekhar et ses compagnons, victimes de fausses et très graves accusations dont celles d’atteinte à l’intérêt national et outrage à corps constitué, et en condamnant à l’exil d’autre militants comme notre président délégué de notre ONG en Algérie , M. Khodir Sekouti. En sachant que «  l’Algérie est liée par l’article 2 de l’accord d’association avec l’Union Européenne, qui stipule qu’un élément essentiel de l’accord est le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux de l’homme… ». Hélas ! Le gouvernement algérien vient de renvoyer cette affaire devant le tribunal criminel, malgré le fait que leurs avocats (Maîtres Salah DABOUZ, Nourredine AHMINE, Abdelhak MELLAH, Mustapha BOUCHACHI, A. Sid BELHAKEM, Dadi OUBEKA, Rafik CHALABI..) dénoncent plusieurs et flagrantes irrégularités de l’affaire depuis la décision de l’arrestation en soulignant le caractère éminemment politique de cette affaire. Ce collectif d’avocats a précisé que : “Nous avons relevé le fait que l’Exécutif pèse de tout son poids pour influencer la justice dans la prise de décision”, et “la manipulation des services de sécurité par l’Exécutif”. En plus, les déclarations d’Ammar Saadani,  précédent Secrétaire Général du parti politique au pouvoir, le FLN, accuse directement l’implication de l’ancien chef de la DRS, des services secrets militaires, le Général Mohamed Mediene dit « Toufik », dans ces tragiques événements de Ghardaïa de 2013 à 2015, et la justice algérienne, comme le dénonce ce collectif d’avocats, n’a rien fait !

Excellence,
L’Etat algérien continue malheureusement à mener une politique génocidaire à l’encontre du peuple mozabite, en soutenant la communauté arabophone «Chaânba» qui agresse continuellement cette communauté autochtone amazighe, en provoquant à un certain moment l’assassinat de plus d’une trentaine de personnes en sus de plus d’une centaine de blessés…(voir notre rapport détaillée : www.amazigh24.com/sites/ default/files/ama_rapport_ mzab_nov15.pdf ). Et c’est pour cela que nous voulons que vous essayiez de protéger les personnes et leurs biens matériels et d’exiger des autorités algériennes de traduire en justice tous les responsables, les agents des autorités algériennes (polices, gendarmes et agents de renseignements), qui ont violé toutes les lois nationales, conventions internationales et instruments internationaux des droits humains.

Excellence,
Nous vous réitérons notre exigence à réagir suite à notre urgente alerte, afin  de sauver la vie de ce grand militant des droits humains qu’est Dr. Kameleddine Fekhar, et d’exiger sa libération immédiate et celle de tous les prisonniers politiques mozabites et par conséquent, appelez à l’ordre les autorités algériennes à se conformer au droit international,  et d’arrêter une fois pour toute leur politique d’agression à l’encontre du peuple amazigh et plus particulièrement du peuple mozabite. En vous remerciant de votre diligence, veuillez agréer, Excellence, l’assurance de ma considération fort distinguée.

Signé: Rachid RAHA
Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. tanmirt a mas rachid raha, il faut multiplier ce genre d initiative contre le gouvernement illégitime d alger jusqu l aboutissement de libérations de tous les détenus politique en algerie artificielle fabriquée par un puzzle de pièces incompatibles

    Répondre

Réagir

*