La différence entre le fils de Pablo Escobar et Anissa Boumediène


ALGÉRIE (Tamurt) – Le fils de Pablo Escobar vient d’éditer tout un livre sur sa vie et celle de son père, connu pour ses crimes contres les juges et les hommes politique de la Colombie, vers la fin des années 1980. Le fils du célèbre narcotrafiquant Pablo Escobar a consacré une bonne partie de son livre pour s’excuser auprès des victimes de son père.

Des ministres, des sénateurs, des juges et des responsables des services de sécurité qui ont traqué le trafiquant de drogue. Le fils de Pablo dit avoir même changé son identité, lui et sa maman. il avoue qu’il a honte du passé de son père qui était un criminel.

Une réaction responsable et salutaire à plus d’un titre. C’est le cas des proches de la plupart des criminels et des dictateurs dans le monde entier. Sauf en Algérie bien sûr. Des chefs terroristes se vantent d’avoir tué des services de sécurité en directe des télévisons du régime d’Alger.

Anissa Boumediène, tout honte bue, ose même parler de son mari et tente de glorifier son époque. Un mari criminel qui a marché sur des cadavres pour arriver au pouvoir. Un dictateur et un criminel pire que Pablo Escobar. Il serait plus honorable pour Anissa Boumediène de rester dans l’anonymat au moins, même si elle ne demande pas des excuses aux milliers de victimes tués sur les ordres de son époux. Et quelles victimes ?

La plupart des anciens maquisards et héros de guerre de libération algérienne. Même le poète Mafdi Zakaria n’a pas échappé à la haine et à la dictature de Boumediène. En général les proches des criminels se taisent et restent dans l’ombre.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Tidet kra n w-ass ad tvan · Editer

    De l’art d’esquiver le débat.
    A signaler que, dans l’interview sur TSA, elle n’a point démenti l’accusation selon laquelle son mari détient des comptes bancaires à l’étranger. Elle a juste dit qu’il ne possède ni terrains ni maisons.
    Quant aux véritables crimes à une période fondamentale pour le pays et ses peuples : assassinats, emprisonnements, torture ou exils forcés de ceux qui libéré le pays du régime colonial, destruction des bases spirituelles et économiques du pays, c’est motus et bouche cousue.

    Répondre
    1. azul, aujourd’hui Boumedienne est mort enterré,je demande à sa charmante femme d’allerle défendre devant Dieu, le jour du jugement dernier, toute les façon il s’est rencontré avec tous les gens kil a tué, ke madame Boubidienne va le défendre là-ba, pas içi?

      Répondre
    2. Ce qui ce passe entre Alger et le Maroc ne consterné pas les populations consterné ce qui les concernent c ‘est leurs liberté ( hommes libres)afin de ce débarrasser de l’esclavage du roi arabe et la dictature du clans du généraux complices avec l’Occident

      Répondre
  2. Cette energumene cultivant le cynisme a outrance, me fait penser aux compagnes des dictateurs (pinochet, benali, sadam…) qui semble donner plus d’importance a son origine familiale qu’au macabre et honteux passif de son soit disant conjoint!?
    Ce genre de personnage ne devrait meme pas avoir le droit de citer, au vu des ravages qu’ils ont engendrés dans le pays, dictature, sous develpppement, ignorance et arabisation forcée a tout les niveaux.
    Honte a vous!!!

    Répondre

Réagir

*