Démantèlement d’un réseau de trafic d’armes à At Waguenoun


AT WAGUENOUN (Tamurt) – Les services de sécurité ont annoncé aujourd’hui le démantèlement d’un réseau de trafic d’armes dans la région d’At Waguenoun. Il s’agit de fusils de chasses introduits depuis la Libye en pièces détachées, selon le chargé de communication de la police judiciaire.

Deux individus, un de Khenchela et un autre de Tebessa, étaient pris en flagrant délit de vente d’armes. Les deux mis en cause sont placés en garde à vue par le procureur du tribunal de la ville de Tigzirt. D’autres complices, ou éventuellement des clients, sont concernés par cette enquête, ajoute notre source. Les mis en cause risquent plusieurs années de prison, d’autant plus que la vente d’armes à feu est strictement interdite par la loi coloniale.

Par contre, on se demande pourquoi certains trafiquants d’armes à At Waguenoun, qui excellent dans ce commerce illégal depuis des années, ne sont jamais iniquités par les services de sécurité.  Si certains affirment qu’ils sont de connivence avec les services de sécurité d’autres affirment que les autorités et les services de sécurité ont peur de ces réseaux et ferment les yeux sur leurs activités. « Tout le monde connait le marché D’el Had, à At Jenad, c’est un marché de vente d’armes à feu, mais les services de sécurité ferment les yeux. Ils ne peuvent rien faire. Ils craignent les membres de ces réseaux qui sont nombreux et dangereux », nous confie un habitant d’At Waguenoun.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Ces communiqués laconiques des soit disant services de Sécurité n’ont aucune crédibilité, le même constat est valable pour les informations distillées à travers la presse du FLN de la nuit au sujet des terroristes capturés ou tués….. !!!

    Chiche donnez nous toutes les informations concernant ces soit disant terroristes comme le font les medias occidentaux… !!!

    Au lieu de nous donner les Noms, Prénoms et lieux de naissance de tous ces présumés terroristes, vous nous donnez leurs surnoms ABU HAMZA, ABU Machin etc….
    Les informations les plus importantes ne sont pas fournies dans vos articles sur les terroristes:
    1. Les identités des personnes arrêtées ou tuées (Noms & Prénoms).
    2. Leurs filiations, identités et situation sociales, leurs nationalités……..
    3. Leurs situations professionnelles et familiales……
    4. Leurs antécédents judiciaires…
    5. Sont – ils affiliés à une organisation terroriste ou autre ?
    N.B. / l’absence de tous ces détails enlève toute crédibilité à vos informations.
    —————————————————————————————————————————
    Vu, le manque de transparence, j’ai la certitude que ce sont des machinations du F.L.N de la nuit…

    Répondre
  2. Des fusils de chasses ne sont pas des armes de guerre. Les bedouins du Moyen Orient les introduisent au Sud par avions prives sans controle avec la benediction du pouvoir. Tout ceci pour chasser les especes rares du Sud comme l’outarde. L’ar5naque de ce systeme continue a grande echelle. Mias pourquoi vottre photo montre des armes de guerre ??? Photo mal choisie!

    Répondre
  3. Il faut arrêter vos élucubrations, s’il y’a des armes en Kabylie et des articles pareils, ils sont inspirés par les services psychologiques du DRS/DSS pour justifier le quadrillage militaire de la Kabylie.

    Répondre
  4. Pour des raison historique il y a aucune loi qui interdit la possession d´une arme feux en pays Kabyle par des personnes privé!(Avechkidh, Teneghelt, Snet(2) Tikkkfyech), pas pour faire la guerre ou terrorisé les gens mais pour chasser parexemple et dans certain cas aussi pour etre hautement vue, cela va de l´honneur.

    Répondre
  5. J’ai toujours en memoire l’affaire de cap sigli , avec même un temoignage qui se reconnait coupable mais qui a disparu comme par enchantement juste apres avoir reglé la succession du dictateur. Les methodes ne changent pas même si le personnel change . C’est dire qu’il aucune innovation chez les mediocres.

    Répondre
  6. Récurrent scénario . En 1985 déjà , Lounis At menguellat a été condamné avec un montage similaire, et ceci après avoir rendu hommage dans un gala aux berberistes detenus à berrouaguia. Donc Fakou bikoum.

    Répondre

Réagir

*