La crise d’eau s’installe à Tizi Wezzu

Barrage de Taksebt

TIZI WEZZU (Tamurt) – Comme attendu, la crise d’eau est plus rude cette année que par le passé. Le manque d’eau à travers toute la wilaya est sans précédent. Rien que pour les deux villes côtières et touristiques de Tizi Wezzu, Tigzirt et Azeffoun, elles sont sans eau depuis une semaine.

Pourtant ces deux villes balnéaires accueillent un nombre considérable de touristes et d’estivants en cette période de grandes chaleurs et de vacances. La situation se complique de plus en plus à travers les azutres villes et villages de Tizi Wezzu. Les populations s’exacerbent.  Les citoyens ne savent plus à quelle porte frapper devant cette situation.  Auparavant les autorités locales, à leur tête le wali, évoquaient souvent le réseau d’alimentation d’Eau défectueux. Mais maintenant que ce réseau a été rénové, c’est le barrage d’eau de Taksebt qui est à sec.

Les raisons sont connues et elles sont aileurs. En plus de la rareté de la pluie cette année, c’est l’hyper exploitation d’eau de ce barrage pour alimenter l’Algérois qui a provoqué un manque d’eau sans précédent à Tizi Wezzu. Hormis la ville de Tizi Wezzu qui semble échapper à cette crise d’eau, le reste de cette grande région de Kabylie est en proie à une crise qui peut provoquer même la révolte des villageois.  En cette saison des fêtes et de cérémonies, les villageois sont contraints d’acheter de l’eau à prix fort.  Il n’est pas assez rare de voir aussi des conflits éclater entre familles pour l’exploitation des sources naturelles ou des fontaines collectives en Kabylie.

Ravah Amokrane pour Tamurt   

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Les eaux de la méditrannée contienne d´enorme quantité du sel, impossible d´en faire avec des eaux potable, le pays Kabyle certe effecté par la sechresse mais aussi la mauvaises gestions des eaux agrave la situation, imagine l´echel de tout le pays, aucune station d´épuration des eaux usées n´est construite,c´est pas etonnant que ce pays n´est pas epargné par cette crise, en depit de ses haut reliefs (la montagne) souvent en hiver couvert de neige!

    Répondre
  2. La Kabylie est l’une des régions plus plus riches en pluviométrie.Il tombe plus de pluie en Kabylie que sur la région parisienne.Ce n’est pas l’eau qui manque mais les compétences et le sérieux nécessaires pour gérer et distribuer cette ressource hydrique en abondance,mais faute de barrages et de retenues colinéaires,elle s’évapore dans la nature.Avant l’indépendance de l’Algérie,sous le colonialisme français,j’étais enfant et je résidais à Vgayet où l’eau coulait 24h/24.Nos parents n’avaient ni jerrycans ni citernes.Autre chose,à cette époque la pénurie de lait n’existait pas.Certains avancent un argument farfelu pour dire qu’à l’époque,la population était moins nombreuse.Cet argument idiot et fallacieux ne tient pas la route,car en France aussi la population a augmenté et point de pénurie d’eau en 2017 comme en 1960 ! L’Algérie a du pétrole mais pas d’idées.

    Répondre

Réagir

*