Le coup de pousse du pouvoir pour le FFS et le RCD


KABYLIE (Tamurt) – Les deux partis politiques Kabyles, à savoir le FFS et le RCD, n’ont pas dénoncé la fraude électorale du 23 novembre dernier. Il semble qu’ils sont satisfait du résultat. Contrairement à leurs habitudes, au lendemain de chaque rendez-vous électoral ils descendaient en flamme le régime et criaient à qui voulait les entendre à la fraude.

Mais pour cette année c’est le silence radio de la part du FFS et du RCD. certains parlent même de fraude en Kabylie en faveur de ces deux partis. Il semble que le régime a donné un coup de pousse au FFS et au RCD juste pour essayer de faire de l’ombre au MAK. Une thèse qui est fort possible. D’ailleurs, les deux camps ont fêté avec faste chacun dans sa commune, histoire de faire croire que le FFS et le RCD sont encore les deux partis les plus implantés en Kabylie alors que les mouvances indépendantistes sont une minorité.

Beaucoup d’observateurs politiques estiment que le régime utilise ces deux partis pour étouffer la montée des indépendantistes. Mais rien ne peut se substituer à la majorité des Kabyles qui ne croient qu’à la libération de la Kabylie et de mettre fin au colonialisme algérien. Le terrain, contrairement aux urnes du régime, a toujours démontré que les indépendantistes Kabyles sont nettement plus nombreux que tous les partis politiques réunis qui agissent en Kabylie. Les manifestations du 20 avril, que le FFS et le RCD évitent, le démontrent bien.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Réagir

*