Chute libre des ventes du journal Liberté

Journal Liberté

ALGÉRIE (Tamurt) – L’avenir est des plus lugubres pour le quotidien Algérien, Liberté.  Selon un journaliste de ce canard, les  ventes sont en chute libre. Moins de 20 000 exemplaires sont vendus, journellement, sur  un tirage de 40 000. Alors qu’il y a quelques mois de cela, le journal enregistrait une moyenne de 160.000 exemplaires de vente par jour, sur un tirage de 200 000, selon notre source.  

Les raisons sont multiples. D’un côté, le recul de la presse francophone, la cherté du ce journal dont le prix est passé de 10 à 30 dinars en l’espace de quelques mois seulement. Mais aussi à cause de la volonté du régime de solder ses comptes avec ce journal, très proche du RCD et du général Toufik.  La crise financière que traverse  l’Algérie et le manque de publicité ont joué un rôle dans cette situation catastrophique dont laquelle se trouve le journal Liberté.  Rien ne va plus pour le journal Liberté.La genèse de ses démêlés a commencé en 2004 lorsque ce journal a changé carrément sa ligne éditoriale.

Les meilleurs journalistes l’ont quitté en cascade. Aujourd’hui ce journal, vendu plus particulièrement en Kabylie, a touché le fond.  La naissance de la presse électronique kabyle a laminé la presse traditionnelle du régime. Plusieurs sites d’informations ont vu le jour, et jouissent d’une liberté d’expression qui a rendu le sourire aux kabyles. Une presse militante, en manque de moyens certes, mais qui est sur la bonne voie. Les autres journaux, El Watan et Le Soir d’Algérie ne sont plus lus aussi. Ils sont menacés de disparation, à moins que le régime vienne à leur rescousse.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

Réagir


*