Le chantage « des permis de conduire » à Tizi Wezzu

retrait de permis de conduire

TIZI WEZZU (Tamurt) – Des milliers de citoyens se plaignent du retrait de leur permis de conduire par les services de sécurité à Tizi Wezzu. Certains gagnent leur vie avec ce fameux document et se sont retrouvés au chômage, du jour au lendemain, à cause d’une infraction routière.

« On est pour la rigueur dans la conduite, certes, mais que ces lois s’appliquent sur tout le monde. Or les proches des gradés des services de sécurité, des élus et des députés, récupèrent leur permis de conduire quelques heures seulement après son retrait par les services de sécurité. En plus, retirer un permis à un chauffeur qui nourrit ses enfants est une grave injustice. D’autres solutions existent pourtant », nous fera remarquer Hamid, un livreur de produits laitiers qui dit continuer à conduire même si son permis a été retiré récemment à la ville de Fréha par les services de la gendarmerie pour une simple infraction. « Je n’ai pas le choix. Mes trois enfants sont scolarisés et je ne peux pas subvenir aux besoins de ma famille sans travailler. Donc je prends le risque de conduire durant cette période de six mois de retrait de mon permis », nous explique Hamid.

D’autres citoyens ont signalé pratiquement les mêmes soucis. Et la politique de deux poids deux mesures appliquées par les services de sécurité n’a fait qu’attiser la colère de ces pauvres citoyens qui n’ont pas la chance d’avoir un proche dans l’administration coloniale ou dans les rangs des services de sécurité. « Je suis policier et je n’ai pas pu récupérer mon permis de conduire. Mais je sais que les gradés les récupèrent à leurs proches facilement. Certains policiers, comme moi, ont décidé de ne plus verbaliser les automobilistes, mais d’autres le font  avec gaieté malheureusement », nous indique un jeune policier de la ville de Tizi Wezzu. D’autres citoyens se demandent pourquoi les autorités ne se soucient jamais du trafic relatif à la délivrance de permis de conduire sans même le passer ?

Rabah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Réagir

*