Chanson kabyle : Des dizaines de nouveautés en ce mois d’août

Med Allaoua chanteur

CULTURE (Tamurt) – Une bonne partie des chanteurs et chanteuses kabyles, tous styles confondus, ont jeté leur dévolu sur ce mois d’août afin de mettre sur le marché leurs nouveautés-2017. Si pour les chanteurs spécialisés dans les mélodies de fête, il est de tradition d’investir le marché pendant l’été où les cérémonies de mariage battent naturellement leur plein, il n’en demeure pas moins que c’est loin d’être le cas pour les chanteurs à texte.

Pourtant, en cette année 2017, il semble que cette catégorie de chanteurs a décidé d’ouvrir une nouvelle ère. C’est le cas notamment de Brahim Tayeb, Yasmina, Ali Meziane qui viennent de produire des albums de haute facture artistique et poétique. Ali Meziane a même repris l’une de ses anciennes et très belles chansons qu’il a habillée avec de nouvelle paroles pour en faire presque une nouvelle œuvre artistique alors que Brahim Tayeb a accordé une extrême importance à l’aspect musical de ses six nouvelles chansons dont certaine sont des chansons fleuves s’apparentant à une véritable plongée dans plusieurs styles musicaux. Quant à Yasmina, elle a décidé de changer en quelque sorte de style musical tout en gardant le cachet mélancolique aussi bien de sa voix que de ses textes, déconseillés d’ailleurs aux âmes déprimées et désespérées. Côté festif, plusieurs artistes célèbres et drainant les foules lors de leurs concerts et spectacles, sont aussi de retour en ce mois d’août. Il s’agit, entre autres, de Rabah Asma, Mohamed Allaoua, Massa Bouchafa, Taous, etc.

Ils ont tous opté pour cette fin de l’été pour offrir des bouquets de chansons rythmées à leurs fans. Massa Bouchafa a même animé un gala en plein air le 24 août passé au centre ville de Tizi Ouzou (au niveau du Carrefour Matoub Lounes). Les mélomanes ont l’embarras du choix même s’il est à déplorer l’absence totale de chansons engagées dans ces nouveautés alors que l’une des spécificités de la chanson kabyle était justement cette verve qui dénonçait les dérapages du pouvoir et les errements des islamistes et de tous les imposteurs.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Réagir

*