C’est le frère du grand milliardaire : Mohand Haddad candidat du FLN à Tizi Ouzou

Ali Haddad

ALGÉRIE (Tamurt) – Après avoir investi dans les médias, en lançant notamment deux journaux quotidiens et deux chaines de télévision (l’une générale et l’autre d’information), le grand milliardaire kabyle Ali Haddad a décidé de s’investir dans la politique, non pas en personne, dans un premier temps, mais à travers son frère. Il s’agit de Mohand Haddad, dont on annonce la candidature pour les prochaines élections législatives algériennes, programmées pour la journée du jeudi 4 mai 2017.

Mohand Haddad sera, en effet, la tête de liste du Front de Libération nationale à Tizi Ouzou au grand dam de Saïd Lakhdari, l’actuel Mouhafedh-FLN de Tizi Ouzou, député du parti et également vice-président de l’Assemblée populaire nationale, APN, qui aurait émis le vœu de piloter, pour la troisième fois consécutive (en Algérie, ce n’est pas étonnant) la liste du FLN. Ce dernier figurera, en revanche, en deuxième position après Mohand Haddad. Ce dernier, entrepreneur comme son frère, figure sur la liste du comité central du Front de libération nationale alors qu’il n’a rejoint les rangs de l’ex-parti unique qu’il y a une dizaine d’années.

On se demande si l’espoir est encore permis en Algérie avec le retour du parti unique dans une région qui lui a été toujours été hostile. A maintes fois, le peuple s’est soulevé contre le parti unique et sa façon de gérer ayant conduit l’Algérie vers le précipice. Mais malgré tout, le FLN ne veut pas lâcher le pouvoir comme si l’Algérie était sa propriété privée.

Lyès Medrati pour Tamurt  

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. …et dire qu’avec ses milliards il peut acheter son ticket dans n’importe que point de vente, Al Wed par exemple ou encore Tissemsilt ou peut être à Tindouf,, mais non là bas il restera un éternel métèque par politesse bien sûr et tant que c’est toujours en Kabylie moi je nommerai Aɣyul n-jedi , certes il est idiot mais combien utile, Caligula l’avait déjà fait pourquoi pas moi.

    Répondre
  2. La majorité dont tu parles bonhomme se révélera le jour des élections avec 5% de votants et continuera à imposer sa volonté à la minuscule minorité de 95% d’abstention. Idiot utile.

    Répondre
  3. les grands quotidien franconphone en l´occurence libérté et l-watan sont defficulté, concurencé par les nouveaux quotidien arabophone et islamo disant que libérale telque nahar,chourouk,bilad et les quotidien d´ali hadade pros fln, donc pas des touts confronté á la cherocratie du régime de bouteflika, notament avec leur supposé loi sur le code de l´infornation(moudjahid Hamid grin)
    Cherocratya un mot arabe qui veut dire en latin les restrictions la libérté d´informé sous une forme de barriére bureaucartique

    Répondre
  4. Aux pauvres ignorants ! Ces lésgislatives ? elles seront servir comme un tunnel pour sortir de la clandestinité du pouvoir vers une officialisation de nouveau changement du Gouvernement ( Du haj Moussa le harag vers un autre haj Moussa El rasmia ) , une passation du pouvoir clandestin vers un pouvoir officielle ( une traversée d´un pont ) vers les postes éternelles en Heaven .

    Répondre
  5. Azul,

    Comme disait un certain vrai Aqvayli.
    Mieux vaut être pauvre et rester un Aqvayli FIER que être riche et cracher sur son identité pour adopter une identité de bédouin musulment.
    L’éducation Taqvaylit, nous dit « l’argent, cela se mérite cela se gagne honnêtement à la sueur de son front pas en pillant les richesses du peuple Aqvayli ».

    Répondre
  6. Le fln a une constitution marxciste,l´organisation dite patronale coupié tout recement(dpuis l´intronisation du patrons des patrons boutef) du régime général de la politique Franceaise puis il a désigné ali hadad au hasard comme son chef? parcontre l´ugta avec un peu d´histoir, il a été toujours son unique syndicat au coté de l´organisation des etudiant musulman, et cela depuis cea création le debut des années 50 et son implication direct dans le mouvement armé de 1954 à 1962! Et puis aprés la fin du conflit toujours le fln armé de l´interieur et l´exterieur politiquement et paramilitairment a l´aussaut du pouvoir et puis la mise en place ce que on appele aujourd´hui la RADP!

    Répondre
  7. l’Algérie vit un pourrissement généralisé ,l’assemblé qui va être élue est principalement composé d’affairistes ,les médias sont complétement dégénéré ,les ministres s’enfoncent dans la médiocrité (l’affaire zaibet l’illustre parfaitement ,un médias et un ministre font la promotion d’un charlatant ) ,l’opposition n’a plus aucune crédibilité (il suffit de voire le RCD ,le FFS ,les islamistes ) ,les religieux sont out et les structures sociale sont a plat ,en plus les prix du pétrole se sont effondré ,dans se paysage désert il n’y a plus que le MAK qui semble avoir des militants organisé et motivé ,le jour ou se pays explosera tout les kabitchou seront tres heureux d’avoire des makistes pour defendre leurs femmes et leurs soueurs contre les hordes de daeche qui n’hésiteront pas a déferlé sur nous .

    Répondre
  8. Ne pas publier svp / Merci

    Dech! dech! le confirmation sur les alliances avec l´idéologie et le Projet de MENA ( Middle East & Nord Africa ) de Bush entraine de se dessiner par l´Algerie , annoncé par islamiste Mokri et maintenant par un dech! dech! par leur expert en économie Dr Metboul , la drague vers la maison blanche ! ils feront l´impossible pour plaire à Trump , aulieu Ulac Tarruzi Yidhengh c l´impossible ils peuvent se prostituer et parier ou brader tout le pays pour gagner leur paix avec cet homme de la puissance du monde , donc c l´impossible de réaliser des progressions avec ces démons d´el mouradia .

    Lire ce texte ( comme il dit Matoub : ils rentrent au pouvoir avec Assfednène ) donc ils veulent s´allier avec Trump assfednène pour assurer leur ideologie Arabo-musulman .

    C’est urgent d’adapter la diplomatie algérienne aux nouvelles mutations géostratégiques

    Il reste beaucoup à faire pour que nos responsables s’adaptent aux arcanes de la nouvelle économie, où se dessinent d’importants bouleversements géostratégiques mondiaux entre 2020/2030 c’est à dire demain,devant s’adapter impérativement tant aux mutations mondiales que la morphologie sociale interne, en perpétuelle évolution.

    Au cours d’un déplacement, il ya quelques années, aux Etat Unis d’Amérique à Washington, Chicago, en Caroline du Sud, Virginie et New York, ayant été reçu par d’importantes personnalités politiques, financières et économiques je me rappellerai toujours de cette discussion avec un haut responsable du département du Trésor Washington.

    Venant avec une culture formatée, je lui avais dit qu’ »il fallait que l’on renforce la coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis dans le domaine économique et sécuritaire et que je me méfie de certaines postions françaises ». Sa réponse a été la suivante et m’a servi de leçons par suite, je le cite de mémoire :

    « …Monsieur Mebtoul vous êtes un intellectuel sérieux et évitez les émotions….. Il n’existe pas de divergences stratégiques entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Europe dont la France mais seulement des divergences tactiques….. Concernant l’Afrique du Nord et particulièrement le Maghreb ancienne puissance coloniale française, les USA collaborent étroitement avec les services de sécurité et économiques français qui connaissent mieux que les USA cette région et les USA tiennent compte souvent de leurs observations… Pour votre pays, l’Algérie, nous considérons la coopération comme stratégique et ce dans tous les domaines. »

    Ainsi, avec peut-être quelques petits infléchissements, mais à la lumière des expériences, il est peu probable, la politique étrangère dans ses grandes orientations et constantes des Etats Unis d’Amérique et de la France changent pour des raisons électorales.

    Et pour terminer, et je le constate régulièrement aux au cours de mes déplacement au niveau international, il y a urgence, pour l’Algérie qui possède d’importantes potentialités de sortie de crise, à la fois une révolution culturelle de la gouvernance centrale et locale et d’adapter sa diplomatie au nouveau monde caractérisé par des réseaux complexes, influencé par les nouvelles technologies de communication et surtout sa diplomatie économique actuellement peu dynamiques, les ambassades étant des guichets administratifs n’accompagnant pas l’économie, contrairement à sa diplomatie politique qui reconnaissons le, a un grand succès. Car, la politique étrangère ne sera à l’avenir, que le reflet du niveau de développement interne.

    Dr Abderrahmane Mebtoul

    Répondre

Réagir


*