Bouteflika et les images de la honte !

Bouteflika et Messahel

ALGÉRIE (Tamurt) – Il ne parle pas,  il  bouge à peine, il ne sait peut être même pas où il est. Ce sont les images que la télévision du régime d’Alger a montré de son chef d’Etat, Abdelaziz Bouteflika. Les images sont honteuses.

Son ministre des affaires africaines et de la ligue arabes, Messahel, qu’il a reçu pour une séance de travail, a tenté, tant bien que mal, de faire bouger son président Bouteflika, mais en vain. L’enfant d’Oujda, appartenant au régime depuis 1962, est resté figé.  Son regard se perd dans le vide.  Le visage de Bouteflika est cadavérique. On se demande comment les décideurs ont osé le montrer dans une telle situation ? Les algériens sont choqués. Le comble,  c’est le commentateur  de la télévision algérienne parle comme si Bouteflika gère le pays dans les moindres détails.  Alors que pour les médias en ligne, aucun site d’information algérien n’a osé parler de la gravité de la maladie de Bouteflika ni de son incapacité physique et morale de gérer les affaires du pays. La presse algérienne se contente d’affirmer que les nouvelles images de Bouteflika confirment qu’il est en vie.

Mais tout le monde a compris que Bouteflika est incapable de gérer même ses besoins naturels.  C’est une réalité et ce n’est pas de l’ironie. L’Algérie est devenue la risée du monde entier. Jamais dans l’histoire, un pays a été présidé par un homme dans un état semi comateux, alors que l’Algérie fait face à une crise économique et politique qui risque de coûter très cher. Le pays est sur un volcan et les décideurs continuent à maintenir un président qui n’a pas parlé depuis ….cinq ans !

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Ils interpellent, jugent et emprisonnent des blogueurs pour soi- disant qu’ils ont tenu des propos qui portent atteinte à l’honneur d’un président qu’il ne faut pas nier, inapte à sa fonction pour des raisons de santé, de l’autre côté eux, n’ont pas trouver mieux que de l’exhiber sans le savoir de l’image calamiteuse d’un pays en agonie qu’ils montrent et de l’état de santé d’un président complètement grabataire qui frôle l’inertie pour rassurer un peuple endormi et l’opinion internationale.
    Non seulement les images qu’ils diffusent de leur monarque portent atteinte à sa personne, plus grave encore font du peuple algerien la lie des autres nations.
    Vivement l’indépendance de la kabylie.

    Répondre

Réagir

*