Bouaziz Aït Chebib à BRTV : « il ne faut pas avoir peur de la pluralité des idées »

Bouaziz sur brtv

KABYLIE (Tamurt) – L’ancien président du MAK, Bouazziz Aït Chebib, est intervenu hier sur les ondes de la BRTV. A la question de sonder son avis sur la création du RPK, Bouazziz  a affirmé qu’il ne « fraut pas avoir peur de la pluralité politique. Nous les Kabyles on a toujours vécu dans une atmosphère de démocratie ».

Plus loin, Bouazziz a exhorté les Kabyle de ne pas tomber dans « l’erreur des querelles stériles entre le FFS et le RCD des années 1990 ».  L’ancien président du MAK, qui active toujours sur le terrain, espère ne pas « tomber dans des campagnes d’insultes et de dénigrements ». « La solutions pour le peuple kabyles est la communication. On doit discuter et communiquer pour trouver la solution à nos problèmes », conseille Bouazziz qui s’est référé aux citations des sages intellectuels kabyles, notamment Cheikh Mouhand Oulhocine et  Mouloud Mammeri.

«  Le dernier mot reviendra au peuple kabyle et c’est à lui de décider sur son avenir. Nous respectons énormément le choix de notre peuple », expliqua Bouazziz Aït Chebib, dans un kabyle littéraire. Il joutera que « l’union des tous les Kabyles est plus que nécessaire ». «  Je suis né militant et j’étais enseignant de Tmazight à l’âge de 17 ans. Je reste militant dans l’union et le respect et chacun a son droit de donner son avis. Le triomphe est dans le sillage de la démocratie », fera rappeler encore une fois Bouaziz.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Tamurt n insulter pas tout le monde. Laissez libre expression avec les autres. Sinon vous aurez des adversaires. J ai dit au début de ne pas insulter tout ce qui bouge. J ai dit que vous avez des amis partout, et à tous les niveaux. Réfléchissez un peu. Raisonnez ville et non villagesaux routes étroites.

    Répondre
    1. les villages aux routes étroites ce sont les gardiens du temple kabyle. C’est la ou bat le coeur de la Kabylie. Ce n’est pas dans les villes dédouinisées ouvertes aux quatre vents qu’on trouve quelque chose d’authentique et de profondément kabyle!
      Il y a ceux tracent les voies et ceux qui profitent des voies que d’autres ont tracés!
      vive la Kabylie LIBRE et INDEPENDANTE

      Répondre
      1. C’est une erreur Kabyle de croire que ce sont les villages qui font la Kabylie, dans la réalité c’est peut être vrai car, nous avons laissé les villes et la côte Kabyle aux autres.
        Mais justement l’arabisation de la Kabylie commence par les villes et les côtes, ensuite les villages ce ne sera qu’un détail.
        Un pays sans villes ne peut exister.
        Les villages ne sont pas éternels.
        La Kabylité doit réclamer sa place dans les villes.

        Répondre
        1. ici c’est l’Afrique du nord ,pas l’Europe de l’ouest ,les forces vive viennent du milieux tribale et rurales ,l’histoire nord africaines a été faite par les campagnard ,que se soit sur le plan militaire (toute les dynastie ont émergé des compagne ,les almohades du haute atlas ,les almoravides du sahara ,les fatimides de petite kabylie ,les zenetes du zab ….etc ) ou sur le plan religieux (la rahmaniya émerge du Djurdjura ,la tidjaniya des haut plateaux de l’ouest …..etc ) se n’est peut etre pas beaux mais c’est comme çà ,le fait que le MAK ai un ancrage solide dans les villages kabyles est une très bonne nouvelle ,il a a sa disposition une population a fort capitale social (les gens sont organisé et ils se font confiance le boycotte de l’école de 1994 et la marche du 14 juin 2001 montre toute la force de se capitale social ).
          on n’a pas de culture citadine en Afrique du nord ,il suffit de comparer le dynamisme kabyle au je-m’en-foutisme algérois ou oranais ,c’est comme ça.

          Répondre
    2. @mas Ait-Chebib, nous respectons les débats qui font avancer et pas les débats régressives, ce mouvement est comme un lapin sorti d’un chapeau de magicien, ne mène à rien de concluant, mais à part une tentative de diversion. Une autonomie au sein d’une bourgade arabo-islamique tenue par des imposteurs charognards et mafieux ?!. Ce n’est pas sérieux !. Moi, je crois que ces protagonistes sont des marionnettes du néfaste régime.
      Ils n’auront pas loin, nous savons faire la différence entre l’authenticité et la grossière contrefaçon, messieurs du rpk, arrêtez de prendre des kabyles dignes pour des naïfs pour ne pas dire plus, ils ne méritent pas nôtre respect, ils veulent qu’une chose, le chaos final de nôtre entité et identité, nous dissoudre diffinitivement dans la bassesse de l’humanité, de l’arabo-islamo-bedouin. Ne comptez pas sur nous et passez vôtre chemin, chevaux d’el mouradia, bas les masques et allez dire à la clique de dépravés en voie de petrification, le Mak est un mouvement digne, légitime et honnête qui se bat pour le peuple Kabyle digne et nous n’avons que faire de votre Algérie !. Cordialement Diane.

      Répondre
      1. « Marionnettes du néfaste régime » vous avez raison.
        C’est pour cela qu’il faille les ignorer et ne pas parler d’eux, ils disparaîtront si les Kabyles les refusent.
        Travaillons, avançons, luttons mais, ne leur donnons pas l’importance qu’ils n’ont pas.

        Répondre
  2. Nous ne sommes dans un débat d’idées,mais face à un problème existentiel.
    Le débat est en chacun d’entre nous. Nous sommes dos au mur et il est grand temps de savoir qui nous sommes et ce que nous voulons.
    Qui peux répondre de façon satisfaisante à ces deux questions; le M.A.K. ou les autres?

    Répondre
  3. Donc @kadour, si on résonne ville cela veut dire qu’on va résonner comme les gens de la ville, car les villageois ont tort. Sache bonhomme que les gens de la ville n’ont jamais réfléchi et ont toujours suivi le raisonnement de l’autorité régnante. Les gens de la ville ne s’opposent jamais à l’autorité qui les gouverne. Depuis la nuit des temps, ceux qui vont vivre en ville deviennent policés, ne se révoltent pas et tout ce qui les motive c’est de mener une vie confortable. Connais-tu un révolutionnaire de renom qui ne soit pas d’un village de montagne? Cite-nous au moins un seul leader parmi les militants qui revendiquent l’identité amazigh depuis…disons 1949! Si tu comptes sur le raisonnement de la ville pour arracher tes droits, le régime autoritaire de la ville d’alger peut dormir longtemps sur ses deux oreilles.

    Répondre
    1. @Arsan
      Les gens de la ville, en majorité, sont corrompu et vils. C’est un fait universel. Seul l’opportunisme compte à leurs yeux. J’ai vécu, et j’y suis, presque toute ma vie à Alger et je sais de quoi je parle. Dans l’entourage immédiat, celui de ma famille, hélas, en est un brillant exemple. Les uns sont complétement arabisés et même salafisés, les autres carrément déconnectés et désintéressés des problèmes de notre chère et éternelle kabylie. C’est la désillusion. D’ailleurs, c’est pourquoi il n’ y a aucune manifestation à Alger: Les kabyles, enfin ce que je constate, sont rentrés dans les rangs. J’espère que je me trompe. Aidez-moi à voir clair pour me consoler.

      Répondre
  4. Cette démarche autonomiste RPK , ils sont entraine de joués la carte d´autonomie Pédagogique et culturelle ( le versus du Syndicalisme pédagogique et la folklorisation de la culture ) , Pour le projet économique ( Allah est grand ) il ya la pompe Al takachouf pétrolière et les suppots des bananes à 750 DA , vraiment un dossier vide et miséreux par ces syndicalistes autonomes .

    Répondre
    1. les villes etaient autrefois des villages , puis l’expension s’est developé grace á l immigration des villageois vers les villes et grace â la naissance qui augmente d annee en annee. et puis les villes algerienne se comportent comme les grand villages dans le sens que la securite est absente et la mefiance est permanente . il faut pas se cacher la verite, nous autres algero berberes on se regles les comptes par les coup de tete en premier puis on discute dans la djmâa n tadart ou au tribunal .

      Répondre
  5. Quel est l’intérêt pour un militant de passer son temps exclusivement à appeler à « pas d’insultes » au lieu de faire de la pédagogie sur la voie qu’il veut défendre à savoir autonomie ou indépendance ? Les militants sont censés montrer la voie à suivre, à donner des éclaircissements sur cette voie, à apporter des arguments pour convaincre la grande masse neutre du bien fondé de cette voie. Un militant n’a pas pour rôle d’attendre d’où soufflera le vent le plus fort pour enfin le suivre. Rester neutre face aux 2 options et dire comme La palisse qu’il revient au peuple Kabyle de décider est synonyme de non engagement. Bien entendu que tout démocrate doit s’incliner devant le choix populaire, devant le choix de la majorité une foix ce choix exprimé de façon démocratique, mais en attendant ce jour qui peut être loin on peut avoir son propre avis quitte à ce qu’il ne soit pas partagé par cette majorité et le défendre jusqu’au jour de ce choix. Mais ne pas défendre son point de vue ou n’avoir pas d’avis sur la question n’est pas le rôle d’un militant. Ou bien on est un militant de « l’attente du choix des Kabyles ». Personne n’est mandaté pour avoir le rôle d’arbitre. Un militant ne doit pas avoir la prétention d’être au dessus de la mêlée, au dessus des mouvements, au dessus des partis. tout un chacun est sur le terrain. Hic Rhodus, hic salta !

    Répondre
  6. l’autonomie nous l’avons porté plus de 10 ans , pourquoi ces gens sortent en ce moment précis , pourquoi ils n’ont pas rejoint le mak a l’époque de l’autonomie ? ces gens là veulent nous faire le chemin inverse et retour a la case départ . Nous serions toujours sous la botte des arabo-algero-islamo- bathistes ! Nous refusons ce funeste sort qu’on veut nous réserver avec l’aide des Boumedine, opportuniste notoire, Hireche qui brasse du vent et de vieux chevaux de retour âges de plus de 72 ans et + . C’est un avenir en noir qui ‘ils nous proposent .

    Répondre
  7. il faut nous unir sur un seule mot d’ordre ,les débats c’est finie .
    en plus se RPK n’a pas été créer pour lutter pour l’autonomie ,il a été créer pour lutter contre le MAK ,si non il y a un mouvement autonomiste mozabites dont touts les leaders sont entrain de crever en prison ,si l’option autonomiste marchait le pouvoir aurait négocié après le 20 avril 2016.

    Répondre
  8. Mr AIT CHEBIB il est venu le jour ou tu doit trancher tu es pour l indépendance ou l autonomie .et donne nous ton point de vue dans les deux cas .car entre les deux y a une montagne de déférence .

    Répondre
  9. azul
    Dans la discution jaillit la lumiere. En kabyle : el hadra am ughalad ,adeksad adeghagh agi ad yadrem wayed. Ce rpk est comparable au mak qui recule au lieu d’avancer. ce rpk est comme celui qui arrive pour traverser une riviere au lieu de chercher comment travarser il se met a conseiller les gens d’attendre ou de rebrousser chemin. LE mak-anavad nous montre l’objectif qui est la liberté et la dignité du peuple et de la nation kabyle. Nous avons des moyens de traverser plus sophistiqués que (la guerre et la peur que le rpk nous affiche). Avec de telles idées le rpk nous ramene au temps ou il n y avait pas du mcb,du rcd et du ffs. je pense que ça ne vaut pas le peine de l’entendre pour ne pas dire l’ecouter.

    Répondre
  10. Azul!

    Une éventuelle autonomie de la Kabylie est un piège dans lequel il ne faut pas tomber. quelle place pensez vous qu’aura la Kabylie dans une Algérie qui se dit Arabo-musulman et qui fait partie de la ligue arabe , la Kabylie ,a aucun lien avec l’arabe et la ligue arabe et loin aussi d’être islamiste ni musulmane quand on sais comment les kabyle musulman sont devenu musulman et de quel manière ils pratiquent on constate que ce dogme et virus a été imposer aux kabyles et berbères d’Afrique du nord part l’épée et la mort , donc soyons sérieux la Kabylie na rien a faire de l’Algérie plurielle , ça fait plus de 50 années que les kabyles et la Kabylie essayent mais aucun résultat aujourd’hui il est question de l’émancipation et le détachement du peuples kabyles de l’Algérie et prendre son destin en mains,alors pour ceux qui prône l’unité de l’Algérie et l’autonomie de la Kabylie pour faire plaisir a ceux qui les manipulent et qui ont mis cette option dans leurs tête on leurs dire on est plus dupe il est révolu le temps de l’Algérie plurielle pour le peuple kabyle seul son indépendance lui rendra ça dignité aucunement une Algérie arabo-muz!

    Thanemirt !

    Répondre
  11. Voila le versus de nos ennemis ! qu´ils veulent faire de la Kabylie un alibi et le déchirement de son projet , faire monter les uns sur les autres .

    Quotidien ennemis lire

    Le dissident du MAK Aït Chebib contre Ferhat et appelle à bannir la violence

    L’ex-président du MAK, Bouaziz Aït Chebib, a salué l’avènement d’un nouveau mouvement appelant à l’autonomie de la Kabylie sur la scène, le Rassemblement pour la Kabylie (RPK), en disant qu’il ne faut pas avoir peur du pluralisme d’idées, alors que la direction actuelle du MAK, installée à l’étranger, l’a dénoncé, en le considérant plutôt «algérianiste».

    Dans une déclaration à Berbère TV, Aït Chebib a insisté sur les bienfaits du pluralisme d’idées et de projets politiques en Kabylie, tout en mettant en garde contre les luttes intestines et les animosités qui ont conduit, dans les années 1990, à la division des forces politiques implantées en Kabylie. «L’esprit kabyle, c’est d’abord le respect, et non pas les insultes et l’anathème», a-t-il dit dans un message qui s’adresse en premier lieu à ses détracteurs au sein du MAK qu’il a été forcé de quitter en novembre, sous la pression de son chef, Ferhat Mehenni. Ce dernier reprochait à son dauphin sa «modération» et de vouloir lancer des négociations secrètes avec le pouvoir.

    Répondre
    1. La direction du MAK installee a l’etranger est une phrase que ne renierait pas le pouvoir algerien, vous vous faites le porte parole des ennemis de la Kabylie, vous jouez le fole de missionaire du pouvoir algerien peut etre incinsciemment mais les Kabyles ne se trompent pas. La direction du MAK est exilee a l’etranger, le President Ferhat qui a souffert dans sa chair son engagement pour la Kabylie recoit le respect qu’il a toujours merite du Peuple Kabyle meme si des infiltres tentent de saper son honneur.

      Sur le fond et concernant Bouaziz, sa place est toujours dans le MAK independantiste, il n’a qu’a clarifier sa position et revenir par la grande porte, personne ne l’en a chasse, pour le moment il ne veut pas chosir entre autonomie et independance et c’est tout naturellement qu’il est remplace par ceux qui sont en phase avec la majorite des militants et du peuple Kabyle pour l’independance de la Kabylie.

      Quant aux insultes dont vous parlez, sachez que les militants du MAK n’en ont pas besoin, ils ont des arguements et ils ont la majorite des Kabyles avec eux, les marches du prochain 20 avril autour sous le mot d’ordre d’independance de la Kabylie vous resteront dans la gorge par leur ampleur sans aucun doute.

      Répondre
  12. Azul,

    Cher Bouaziz avec tout le respect que j’ai pour toi, tu te trompe énormément.
    Nous devons pas donner de l’importance a ce rpk qui à été cré pour détruire la dynamique du MAK.
    Regardez le meilleur exemple à suivre;

    – La Catalogne dispose de l’autonomie depuis plus de 10 ans dans un pays l’Espagne ou la démocratie règne, ni secte, ni armée, ni dictature, ni torture dirige ce pays mais depuis quelque années La Catalogne souhaite être INDÉPENDANTE mais pourquoi pourquoi l’Espagne est un paix ou paix et amour cour les rues.

    – Alors la Kabylie souhaite disposer d’une INDÉPENDANCE car l’anegerie cela n’a rien n’a voir avec l’Espagne ou le Canada, ce soit disant pays made in Aromi est contrôle par une secte, une armée, une dictature, une torture morale et physique voila pourquoi car dans nos ni paix ni amour circule.

    Tadukli Seul le Mak est Aqvayli, n’oublions pas ce qu’ils ont fait et ce qu’ils feront pour la Kabylie et seulement la Kabylie.

    Répondre
    1. Bouaziz confond 2 notions : 1. La pluralite des idees, c’est a dire la democratie avec 2. Le pluralisme, c’est a dire plusieurs mouvements.

      Dans un cas il s’agit de l’enrichissement par le debat, dans l’autre d’une competition entre des mouvements, chacun avec son objectif des fois contradictoires entre eux et diametralement opposes. Dans le cas d’un peuple colonise, le pluralisme conduit a la perennite du colonialisme par la neutralisation des mouvements l’un par l’autre.

      Persister a ne pas choisir son objectif tout en repetant qu’il reviendra au peuple kabyle de trancher c’est synonyme de non engagement.

      Répondre
    2. Comme l ´avait fait remaqué djha dans une situation extrement grave, sans savoir se protégé contre un incendié alimenté par des forts rafale de vent devenu incontrolé qui se raproche dansgereusement de son village,alors les villageois paniquaienet, demandant à djaha comment on va venir au bout de la vitesse de ces flames? sa répense á été comme suivente
      1-d´abord notre village
      2-ensuite ma maison
      3 et enfin, si les deux solutions n´ont pas d´effet salutaire,la pensé la plus urgents sa serait de soucourir ma tete!

      Répondre
  13. Azul,
    certes,tout mouvement kabyle a le droit de proposer sa méthode,sa vision,sa stratégie politique de la Kabylie de demain,puisque l’on peut prétendre que l’on vit plus au moins en démocratie. En revanche ,faudrait-il tout de même confronter les arguments des uns aux autres devant le peuple kabyle,pour,enfin en tirer une conclusion raisonnable,logique,pragmatique,aussi efficace que salvatrice,du devenir de notre pays kabyle,ne serait-ce qu’à court terme !?
    Or,une analyse simple (et sans parti pris), non exhaustive de la constitution algérienne,tend logiquement plus vers le choix de l’indépendance qu’à l’autonomie de la Kabylie.Du fait que cette dernière serait incompatible et incohérente sur tout les plans: Sur tout ce que vous voudrez ,
    constitutionnel,institutionnel,juridique,politique,culturelle,historique…etc.Excepté, si ce n’est encore pour noyer et masquer une Kabylie autonome sans identité propre dans une Algérie arabo-musulmane.Laquelle (Algérie)va malheureusement crescendo de décadence à une autre,sauf,qui sait ! miracle ou anticipation raisonnable d’ici là.N’en déplaise à certains,je le dis sans risque de me tromper ,que l’indépendance serait un baume et pour l’Algérie des années à venir et à la Kabylie laïque et souveraine,ainsi que,(géo stratégiquement parlant),même au-delà de l’Afrique du nord.
    Effectivement,je sais,que ce choix (l’indépendance) politique casse tabous est impopulaire de nos jours,cependant,c’est le moins que l’on puisse dire,avant-gardiste est visionnaire, pour les décennies ultérieures.D’ailleurs le monde entier va ,qu’il le veuille ou non,vers le partitionnement inévitable des pays qui sont restés tant bien que mal,à nos jours dans le giron jacobin,(un pays ,un état ,une langue ,une culture dominante,une pensée unique…) c’est l’évolution et la mutation normales des choses et de l’histoire de l’homme.Pour finir,je dirais sans hésiter que cet RPK est complètement à coté de la plaque,sauf s’il prétend pouvoir réviser et changer radicalement les lois dictatoriales algériennes,ce qui m’étonnerait beaucoup,vu l’idéologie archaïque et imposante actuelle .À bon entendeur .
    Tanmirt .ar tufat

    Répondre

Réagir


*