BGAYET : Course contre la montre pour les législatives

siège APN

BGAYET (Tamurt) – À Bgayet, la course pour les sièges de députés à l’assemblée algérienne a commencé au niveau des directions des partis politiques. Que ce soit au RCD, au FFS, au RND ou au FLN, les principaux partis ancrés en Kabylie, tout le monde veut être député.

Au RND, le secrétaire de wilaya, Kamel Bouchoucha, a été proposé comme tête de liste, par ses collègues du bureau de wilaya, alors que la décision finale reviendra au conseil qui se réunira très prochainement et on parle de l’actuel député et ami d’Ouyahia, Omar Alilat, comme tête de liste et Bouchoucha sera relégué, comme d’habitude, au second rang.

Au FFS, c’est probablement Chaffaa Bouiche, député présentement, qui sera tête de liste alors que tous les autres députés n’ont pas présenté leurs candidatures. Mais les membres du bureau fédéral et des comités communaux ont l’intention de se présenter. La commission nationale de choix aura du pain sur la planche. Même l’actuel premier secrétaire, Abdelmalek Bouchafa, risque de perdre la première place à Constantine où la nièce de Mouloud Hamrouche veut se présenter pour un deuxième mandat.

Le RCD se trouve confronté au même problème. Le président du bureau régional de Bgayet, Mouloud Deboub veut être tête de liste alors que Athmane Mazouzi, secrétaire national est pressenti pour mener la liste. Les maires d’Aokas et Souk El Tenine veulent être de la partie alors que la vice-présidente de l’APW exige la première place, côté féminin, chose que récuse Souad Ichalamen, membre de l’instance présidentielle, qui veut placer une proche à elle. Le FLN, c’est autre parti partant dans la course, est miné de toutes parts. Le maire de Bgayet, Abdelhamid Merouani, et le Mouhafedh de Sidi Aïch,  Saadi Djerroud, qui pensaient être dans le peloton de tête risquent d’être déçus par leur direction nationale qui aurait jeté son dévolu sur un ancien ministre pour driver la liste du parti d’Ould Abbes.

C’est le branle-bas de combat à Bgayet, comme partout ailleurs, pour les onze sièges de députés accordés à la wilaya de Bgayet. Même l’ancien président de l’APW, Hamid Ferhat, et le maire de Tinebdar, Braham Bennadji, ont établi leurs propres listes. Il y aura beaucoup de monde pour l’obtention des sièges à l’APN et certainement qu’ils se les partageront équitablement d’autant plus que la population n’a aucune intention de participer massivement.

Massidida pour Tamurt  

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Cea regarde pas comme un parlement mais magasin de paris haussmann.
    La plus grande maison cherocratique de la hiéarchie du régime fln populaire et democratique, aprés en deuxième étage vienne les APW repartie sur 48 wilya(devisé pour régné) alors que historiquement il y a uniquement 6, puis le bas etage sont les APC(les communes) chaque wilaya à aussi ses nmb de commune et daira. Aux yeux du pays kabyle ce systeme, c´est du néocolonialisme qui lui laisse aucune marge de manoeuvre dans le choix de la politique du developpement dont il faut absoluement soté ce verous qui s´est met petit a petit en place depuis la fin de la guerre(1962)

    Répondre

Réagir


*