Les autorités algériennes continuent de réprimer les militants kabyles

répression en Algérie

COMMUNIQUE (Tamurt) – La Kabylie  vient de commémorer  la marche historique  du  14 Juin 2001, durant laquelle plus de deux millions de Kabyles se sont  déplacés à pied de toutes les régions de Kabylie vers Alger afin  de dénoncer pacifiquement  les massacres perpétrés par  la gendarmerie algérienne en Kabylie pendant les évènements  du printemps  où 127 jeunes ont été  assassinés avec  balles explosives. Le régime algérien avait  utilisé des voyous, des prisonniers et des mercenaires pour réprimer dans le sang les manifestants kabyles ayant accédé à la capitale algérienne.

La commémoration de cette marche historique correspondant à la Journée de la Nation Kabyle a été marquée par une répression d’une violence rare.  A I3ezzugen et Larevâa n At Iraten, des rassemblements pacifiques ont été sauvagement réprimés. Plus d’une centaine de militants arrêtés, entrainés par terre et tabassés par les policiers algériens. Des balles en caoutchouc et des bombes  lacrymogènes ont été utilisées faisant des dizaines de blessés. A Michelet, M. Bouaziz Ait Chebib, ancien président du Mouvement pour l’Autodétermination  de la Kabylie et son cousin Khellaf, ont été enlevés  par la police algérienne  et séquestrés pendant 6 heures  dans un commissariat. En réprimant et en procédant à l’arrestation des militants kabyles,  les autorités algériennes tentent d’entrainer la Kabylie dans  une spirale de  la violence afin de légitimer  leur politique coloniale et raciste en vue  de briser les dynamiques populaires  de défense des droits de l’Homme,  museler les organisations qui luttent pacifiquement pour les droits de leur peuple comme ce fut la répression et les arrestations de cadres et militants du Mouvement pour l’Autonomie du  Mzab et des  militants des droits de l’Homme à Tagherdayt (Ghardaïa).

Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab condamne et dénonce avec force  la politique répressive en Kabylie des autorités algériennes qui ont  violé toutes les lois de la République et les lois internationales relatives à la liberté d’expression et les droits de l’Homme. Le MAM appelle également les militants du MAK et les militants des droits de l’Homme en Kabylie  à la vigilance pour ne pas tomber dans le piège des provocations du régime algérien et préserver le caractère pacifique du combat kabyle et la légitimité de ses revendications. Nous appelons toutes les organisations amazighes et des droits de l’Homme à  une plus grande coordination et une  meilleure solidarité dans ces moments difficiles que traversent la Kabylie et la région du Mzab. Nous réitérons notre soutien à tous les peuples opprimés dans le monde.

Gloire à nos martyrs et  liberté pour tous les détenus
Telleli ayulu inkrefn n imazighen timura n amaḍal

Le porte-parole officiel du Mouvement pour l’Autonomie du Mzab
Khodir Sekouti

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Le 14 juin 2001 ,est la jounee de resistance algeroise contte l’invasion kabylo vandale
    Gloire a nos resistants
    C’est aussi une lecon a ceux qui touchent a l’unite’ nationale
    Vive l’algerie berbero islamo arabe

    Répondre
    1. Les Algérois (les vrais), cher Monsieur Berberoarabe, sont Kabyles à 99%, j’en fais partie (enfant d’El-Biar).
      Quant à la résistance, les Algérois ne savent pas le sens de ce mot, ils n’ont jamais résisté à rien.
      Quant au 14 juin, c’était des voyous qui ont « résisté » mais ils ne sont pas Algérois.
      Quant à l’unité Nationale, citez moi un seul jour de l’histoire de l’Algérie ou les Algériens ont été unis.

      Répondre
    2. L’unité nationale acquise au prix du sang semble vacillante aujourd’hui…je suis pour l’ autonomie de la kabylie, sans eux l’unité de l’ Algérie sera plus réelle et solide.

      Répondre

Réagir


*