Communiqué du Congrès Mondial Amazigh : Le droit à l’autodétermination n’est pas un crime

COMMUNIQUE (Tamurt) – Depuis toujours, comme par réflexe, à chaque fois que les Amazighs osent élever la voix pour exprimer pacifiquement un minimum de respect pour leurs droits légitimes et leurs libertés fondamentales, les gouvernements les accusent automatiquement et systématiquement d’être des « séparatistes », de « nuire aux intérêts nationaux » et d’être « manipulés par des mains maléfiques étrangères ».

Maroc : L’Etat doit cesser sa politique discriminatoire et répressive contre les Rifains

COMMUNIQUE (Tamurt) – Après la mort tragique du jeune marchand de poissons Mohsen Fikri le 28 octobre 2016 à Taghzut (Elhocima), broyé par une benne à ordures alors qu’il tentait de sauver sa marchandise jetée dans la benne par des policiers, la population de cette localité s’est massivement et spontanément soulevée pour exprimer sa solidarité avec la victime et sa famille mais aussi pour crier sa colère contre ce énième drame causé directement ou indirectement par les forces policières de l’Etat marocain dans cette région du Rif

Algérie : procès politique et lourdes peines prononcées à l’encontre Kameleddine Fekhar et les détenus du Mzab

COMMUNIQUE (Tamurt) – Après près de 23 mois de détention préventive injustifiée et en dehors de toute légalité et de mauvais traitements infligés aux prisonniers durant leur incarcération, Kameleddine Fekhar et ses codétenus ont été présentés le 24 mai 2017 devant le juge du Tribunal criminel de Médéa. Ils étaient notamment poursuivis pour «incitation à la haine et à la violence», «attroupement illégal», «attroupement armé», « tentative de renverser le régime politique» et «atteinte à la sûreté de l’Etat et à l’unité du territoire national».

Algérie : Des élections en trompe l’œil

COMMUNIQUE (Tamurt) – Le 4 mai prochain, les algérien-nes sont appelés à voter pour élire leurs représentants à l’assemblée nationale. Il est alors légitime de s’interroger à la fois sur l’honnêteté, la transparence et donc la crédibilité d’un tel scrutin mais également sur le contenu des programmes affichés par les différents partis politiques et en particulier ceux qui gouvernent l’Algérie depuis son « indépendance » en 1962, le Front de Libération Nationale (FLN) et le Rassemblement National Démocratique (RND).

Maroc : des manifestants pacifiques violemment agressés à Nador

Suite à la mort tragique du jeune Mohsin Fikri en novembre dernier à Taghzut (El-Hoceima), dans la région du Rif au Maroc, un mouvement citoyen s’est constitué afin d’assurer le suivi de cet évènement et d’agir afin d’éviter de nouvelles victimes innocentes du Makhzen. Ce mouvement a appelé à une action pacifique de sensibilisation le 25 décembre 2016 à Nador.

Maroc : une vie broyée à El-Hocima

COMMUNIQUÉ (Tamurt) – Le 28 octobre 2016 à El-Hocima (région du Rif dans le nord du Maroc), Mohsen Fikri, un jeune marchand de poissons, se fait arrêter par la police marocaine et sa marchandise est saisie. Devant lui, les policiers jettent les poissons dans une benne à ordures. Dans un geste désespéré, le jeune homme saute dans la benne à ordures afin de tenter de sauver sa marchandise, son gagne pain. Un des policiers aurait dit au conducteur du camion en arabe : « th’an mmu ! » (broie sa mère !). Le mécanisme de compactage des ordures est alors mis en marche, happant le jeune homme et le tuant d’une manière atroce.

Congrès Mondial Amazigh : Halte à la répression en Kabylie !

DIASPORA (Tamurt) – Bien avant les commémorations du 20 avril dernier, le pouvoir algérien avait mis en place une stratégie de répression tous azimuts à l’encontre du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Cela avait commencé par le déploiement d’un impressionnant dispositif répressif dans une tentative, en vain, d’empêchement de la tenue du troisième congrès du MAK, et s’est soldé par l’arrestation de plusieurs dizaines de militants du mouvement.