Arabisation de l’université : L’ultime agression


ALGÉRIE (Tamurt) – Au moment où les universités du monde se concurrencent pour attirer les meilleurs chercheurs et encourager les meilleures innovations, l’État algérien excelle dans l’abrutissement de sa population et l’abêtissement de ses étudiants.

Le dernier rempart contre l’islamisation forcenée et l’arabisation idiote vient de tomber. 40 ans après sa création, l’Université Mouloud Mammeri, bastion des luttes démocratiques en Algérie et citadelle de la lutte pour l’identité amazighe et du combat kabyle, vient d’être officiellement arabisée en cette rentrée universitaire 2017 et les premières cartes d’étudiant en langue envahisseuse viennent d’être éditées.

D’avril 80 jusqu’à l’émergence du courant souverainiste kabyle en passant par le Printemps noir 2001, l’université de Tizi-Ouzou a porté toutes les luttes politiques et sociales dans l’Algérie post indépendance. Aucune marche ne peut s’ébranler à Tizi, si ce n’est pas devant le portail de l’UMMTO. Par sa tradition de lutte, l’engagement de ses étudiants et l’abnégation de son encadrement, les campus de Hasnaoua et Oued-Aissi sont devenus des repères de militantismes, des écoles de démocratie et une référence académique. l’ultime agression idéologique des gouvernants algériens maffieux, qui entre-temps envoient leurs enfants à la Sorbonne et a Cambridge, par l’arabisation bureaucratique, est une atteinte grave à l’esprit critique et d’ouverture régnant en Kabylie jusque là.

Les violations répétitives des franchises universitaires, mondialement respectées, et la soumission par la force de l’initiative scientifique et académique à des objectifs purement idéologiques ne peuvent produire que la rebellion de la communauté estudiantine, prélude une révolution populaire sans précédant. Mouloud Mammeri n’en sera que honoré.

Ahviv Mekdam

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Vous devriez déserter massivement cette université, je dis bien tous jusqu’au nouvel ordre, tous et porte close!!!!.. Ce pouvoir de fossoyeurs creuse sa tombe, il donne de plus en plus dans la bassesse.

    Répondre
    1. S’ils sont réellement d’IRGAZEN qu’ils arabisent non pas les cartes d’Etudiants mais les modules des filières scientifiques….Comme ça on verra la valeur réelle de cette langue morte comme l’a dit KATEB Yacine…..!!!
      En plus je suggère au M.A.K d’éditer des cartes d’Etudiants en Tamazight et en Français.

      Répondre
  2. « envoient leurs enfants à Cambridge », il ne faut pas non plus exagérer; Cambridge, ce n’est pas tout à fait un moulin. On peut être pauvre et accéder à Cambridge (système des bourses); on peut être riche, comme les fils de nos voleurs, et être refoulé, car ne justifiant pas des compétences requises.

    Répondre
  3. Je ne comprends pas pourquoi,vous voulez des cartes d étudiants en français ?
    Vous êtes en Algérie!!!!!!
    Les français ne font pas de cartes d étudiants en arabe, ni en une autre langue . C quoi ça.
    Mais comme à votre habitude, faites la fête et la grève. ..
    Casser tous ,stopper les cours.
    Et c toujours le gouvernement qui a tort.

    Répondre
    1. Si vous êtes réellement d’IRGAZEN au lieu d’arabiser les cartes d’Etudiants, arabisez les modules des filières scientifiques….Comme ça on verra la valeur réelle de votre langue sacrée …..!!!

      Répondre
      1. Je connais beaucoup de Bacheliers (arabisés) notamment du sud Algérien ont arrêté leurs cursus universitaires, car ils ne maîtrisent pas les langues vivantes.
        C’est cette école arabisée puis (orientalisée par la venue massive des cordonniers Égyptiens) a fabriqué, des milliers d’intégristes -terroristes..!!!

        L’Ecole Algérienne est en même temps l’otage et le fonds de Commerce des islamo-baathiste.

        Répondre
    2. Nous vomissons l’arabe ainsi que tout ce qui se rattache à ce néfaste hilalien qui a souillé nôtre terre depuis son envahissement !. Nous vous disons une chose qui n’est et ne sera jamais prête d’être admise pour nous kabyles dignes, l’arabe ne passera jamais?!!!… Nous pouvons changer de goût, MAIS JAMAIS DE DÉGOÛT!… NÔTRE DÉGOÛT À NOUS C’EST LE BÉDOUIN DANS TOUTE SA DIMENSION!… JE LUI CRACHE DESSUS!….

      Répondre
  4. Leur objectif dans l’ immediat c’ est faide accepter l’ arabe officielle. Tant que les kabyles croient que la culture arabe comme (acquis) comme le font passer les assimilationistes, le pouvoir arabe consolidera du terrain. C’ est leur project depuis la deconstruction au Caire du contenu di congres de la Soummam!

    Répondre
    1. Benkaddour l’Arabe fait tâche en Kabylie , mais ta tache d’huile arabe ne sera jamais miscible dans l’eau Kabyle. Dès que vous nous laissez en paix un instant notre culture renaît tandis que la vôtre recule. Vive la Kabylie sans les envahisseurs arabes.

      Répondre
      1. Il faut arrêter d’aller dans les universités algériennes des arabes alors, il faut les boycotter et ne plus envoyer vos enfants à l’école de langue arabe, la solution est simple, non?

        Répondre
  5. Pourquoi alors l’anglais est devenu non seulement la langue de référence pour les ouvrages scientifiques et en plus la langue internationale par excellence ? Et la langue Amazigh alors?

    Répondre
  6. Demarche tres peu suivie par les universitaires, la photo de l’article ne concerne pas cet événement mais une autre protestation, l’appel a manifesté contre cette carte est un appel anonyme lancé sur facebook, du coup les universitaires se sont mefié et n’ont pas répondu présent.

    Répondre

Réagir

*