Pour un apaisement de la situation

Sakina Ait Ahmed

CHRONIQUE (Tamurt) – Depuis la mise sur la place publique des problèmes que traversent actuellement le MAK et le GPK j’ai essayé, avec d’autres, de prôner l’apaisement le débat pour aboutir à une solution satisfaisante pour tous et toutes et au-delà pour l’avenir de la KABYLIE que nous chérissons tous et toutes.

Personnellement, j’ai fait des propositions en interne dans le détail de façon à faire l’état des lieux et par la suite, envisager des solutions pérennes en vue d’un meilleur fonctionnement général. Je suis convaincue que cette situation difficile et pénible n’est que le résultat de dysfonctionnements auxquels on peut remédier en mettant tranquillement tout sur la table. De façon générale, ce n’est pas une question de « personnes», de problèmes entre des personnes mais de fonctionnement! Il peut exister des problèmes entre les militants, entre des responsables et des militants, et entre des responsables mais cela peut toujours se régler à travers un débat franc et respectueux. Contrairement à ce qui est dit ça et là, ce qui se passe en ce moment n’est pas une question de problèmes personnels entre les deux présidents mais d’appréciation au niveau du projet.

En parlant de projet, l’appréciation de l’un et l’autre n’est pas fondamentalement opposée sur le fond. Par exemple, lors de la tenue du pré congrès en France Europe auquel j’ai participé et dont je peux parler, il me semble qu’après des débats nous étions tous d’accord sur le principe de l’AUTODETERMINATION dont on connaît la définition et qui est stratégiquement en raison de la situation politique en Algérie, une dictature ennemie de la Kabylie la meilleure façon de procéder pour rassembler. Ce qui me semble être aujourd’hui le nœud du problème, c’est la tactique à employer pour faire avancer l’objectif de l’INDEPENDANCE de la Kabylie, un principe auquel nous sommes très nombreux à adhérer du moins au niveau des militants et des sympathisants du MAK GPK et dont il faut continuer à déployer tous les moyens notamment sur le terrain par un travail, une organisation par des projets concrets à mettre en application de façon à arriver à convaincre une majorité des kabyles où qu’ils vivent . Bien sûr la démocratie exige de chercher à convaincre par des arguments et à accepter de composer avec les avis différents.

Nous avons un homme politique , Monsieur Ferhat Mhenni ainsi que j’aime à le répéter qui a engagé sa vie dans la lutte, le combat pour une Kabylie libre , nous avons un homme de terrain comme il aime à se définir, Monsieur Bouaziz Ait Chebib qui est sur le terrain en Kabylie , lui aussi a sacrifié sa vie pour la Kabylie qui travaillent tous les deux avec le soutien des militants et des kabyles en général qui sont unanimes dans le constat chaque jour des méfaits de ce pouvoir corrompu et totalitaire à l’égard de notre Kabylie, dont il n’a qu’un objectif faire disparaître notre langue et notre culture, nos valeurs de laïcité de solidarité, d’organisation démocratique, mettre un frein au développement économique alors que nous avons les hommes et femmes politiques , les entrepreneurs, les enseignants, les médecins … ; des hommes et des femmes qui sont prêts à s’investir à bras le corps pour assurer la prospérité et le développement de la Kabylie dans tous les aspects comme l’ont fait de tout temps nos ancêtres. Donc posons nous tous et toutes cette question : Pourquoi continuer à vivre sous la botte d’un pouvoir dictatorial ennemi éternel de la Kabylie alors que nous pouvons faire beaucoup mieux par nous mêmes?

Tanemirt afus deg ufus ad as nekkes znad i umenhus

Tadukkli kan s wul zeddigen am aman

Sakina Ait Ahmed

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. azul, j ai beaucoup de respect pour ferhet et bouaziz,mai bouaziz il a plus de tactiques fiable que mas fehet,ferhet dernièrement il a déclarer ne pas présenté au commissariat ,pour moi c est une erreur,et une autre erreur de ferhet et ceux qui ont mis la vidéo de dîner républicain avec du vin sur table a montréal ils faut qu ils évitent sa.aussi mas ferhet il faut qu il utilise plus la langue kabyle dans ses discours en vois maintenant que même les autres politiciens kabyle on conscience que c est le meilleur moyen de passer le message,et toujours utiliser la méthode de la patience attaquer et après reposer pour réfléchir c est ça qu il faut pour le régime algérien.aussi même s il faut négocier pour une autonomie oui on va le faire et accepter pour arrêter l arabo-baathisme en kabylie,et construire institutions et faire les richesses après et avancé en avant si le peuple veut l indépendance.

    Répondre
  2. il faut faire attention aux manipulateurs du système et sa force traitrice

    Ceux-là sont les pires et les plus dangereux car ils agissent en semi camouflage, s’insinuant dans votre vie par des luttes de pouvoir semi-discrètes et constantes sur un lit de mensonges pour avoir une sensation de pouvoir et d’importance dans leur vie.

    Même quand vous avez l’impression de savoir très clairement qui ils sont et que vous les avez démasqué avec leur petits jeux, ils savent très bien se calmer et vous dire ce que vous avez besoin d’entendre pour que vous leur laissiez encore de la place dans votre vie.

    Un manipulateur peut être très déstabilisant car ils alternent les remarques gentilles avec les petites remarques cassantes en permanence dans le but de vous déstabilisé.

    Quand vous croyez que c’est un bon ami, il va vous pourrir ou essayer de créer une compétition malsaine, mentir et justifier ces actes en accusant d’autres personnes. Quand vous en avez marre, il va jouer les pauvres victimes pour vous amadouer mais ne vous y trompez pas. Le manipulateur passe son temps à épuiser les relations amicales et amoureuses de toutes sortes car peu de gens l’apprécient.

    Le pire c’est qu’il entretient le mystère et donne l’illusion d’être très charmant et sympathique mais il se dévoile parfois et cause beaucoup de problèmes que ce soit au travail ou dans des groupes d’amis. Puisque le manipulateur relève de la pathologie clinique, on vous recommande de simplement couper les ponts avec lui.

    Toutes vos tentatives et vos espoirs de le voir être moins toxiques sont peines perdues, il cherche en permanence à prouver qu’il est le meilleur et à diminuer les autres et critiquer plus ou moins ouvertement pensant que cela fonctionne alors que pas du tout.

    Répondre
  3. Azul,

    TADUKLI c’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu.
    Pour toi said@ tu as du être traumatisé par le vin, comme tes semblables moutons kabylomusulments mon pauvre, va donc t’acheter une bouteille de vin et boit là en cachette, la différence est là, toi qui a rien compris, nous sommes Aqvayli libre de nos choix, rentre donc à l’étable.
    Tadukli.

    Répondre
  4. @ SAID, qu’est-ce tu as contre une bouteille de vin sur une table d’un dîner? Si toi tu veux faire des concessions à l’ennemi pour plaire, nous, NON! Autre chose: On ne négocie pas l’autonomie! On va lutter pour l’indépendance! Si tu n’es pas d’accord, barre-toi!

    Répondre
  5. azul fellawen,ayimdoukal de l Asie jusqu’l Europe j ai jamais vu des gouvernements qui font des réunions avec le vin’et si je dis ça pour l intérêt de notre cause.pcq en kabylie les réunions du mak sont faites dans les les garages.pour kabylomusulman ahya dine arrab je suis pas musulman et je suis pas cretiens peut être vs vs faites le ramadan ou THAChahidam,et j ai le droit de penser que l autonomie c est la solution et c est l idée qui peut rassemble plus de kabyles.

    Répondre
  6. azul il faut étudier comment faire la marche du peuple kabyle qui se fera le 20 avril , cette fois ci le pouvoir a programmé son cirque d’élection le même jour , donc a tous les militants de reflechir a la meilleure manière de faire la marche dans le calme la paix et la sérénité quand a FERHAT ET BOUAZIZ ILS SONT FRÈRES D UN MÊME COMBAT .INDÉPENDANCE DE LA KABYLIE

    Répondre
  7. Je suis kabyle, ḥemleɣ tamurt n iqvayliyen, ḥemleɣ taqvaylit, ḥemleɣ tilelli… je n’ai aucun espoir avec l’Algérie et je n’ai pas grand chose qui me lie a cette dernière, a priori le Mak est fait pour les gens comme moi,ca fait un bout de temps que je veux faire parti du MAK.mais je suis hésitant, pourquoi le suis-je ? Il me suffit de voir 2 choses et ces 2 choses la m’empêchent de me donner cette étiquette Makiste, que sont ces 2 choses ? _1 le comportement de certains ( pour ne pas dire la plupart) des militants du mak à savoir un discours de haineux et xenophobe des insultes et des obsenités qui pendent aux lèvres ( vous ne me croyez pas ? Regardez les commentaires précédents ) _2 le virage indépendantiste, le fait que les décideurs du mak en général et Farhat Mhenni en particulier défendent l’indépendance uniquement.
    Il faut se rendre à l’évidence le MAK est loin d’être unanime en kabylie, mais le nobre de militants est dérisoir rapporté à la population donc un peu de réalisme suffirait pour se rendre compte qu’avant de défendre l’indépendance de la Kabylie il faut d’abord prouver au Kabyles ( qui sont beaucoup à être attaché à l’Algérie, et ce n’est pas une honte car feux matoub citait que l’état n’a jamais été la patrie) qu’il n’ont plus rien a faire avec l’Algérie car elle les fera disparaître. Une fois la prise de conscience éffectuée l’auption autonomiste ne dois en aucun cas être écartée car il faut laisser le choix au Kabyle, écarter cette option c’est écarter des milliers de militants et diviser les kabyles, ce qui conduira à l’echeque du mouvement.

    Répondre

Réagir


*