Anissa confirme la soif du pouvoir de Houari

Boumediene

ALGÉRIE (Tamurt) – « Le président Boumediene me disait toujours qu’il quitterait le pouvoir à 50 ans ». Cette phrase est d’Anissa sa femme qui, en rapportant ceci, voulait certainement faire passer son défunt mari pour un homme intègre qui n’était nullement assoiffé de pouvoir.  

Or cette phrase résume à elle seule la vision qu’avait son mari, le sinistre Houari Boumediene, du pouvoir. Dans son for intérieur, Boumediene était convaincu que le pouvoir lui appartenait et qu’il pouvait le quitter dès lors qu’il le décidera. C’est-à-dire que le peuple n’avait pas son mot à dire, confirmant le bourrage des urnes lors des élections. Les élections importaient peu. C’est au président de décider s’il doit partir ou rester, ce n’est pas aux urnes de le faire. Boumediene pouvait donc rester à la tête de l’état et le quitter comme bon lui semble sans se référer au peuple.

Sans le vouloir, Anissa Boumediene a confirmé à l’opinion l’image que la population, dans sa majorité, avait de son ex-président Houari Boumediene. Il avait liquidé beaucoup de hauts responsables politiques et militaires pour s’emparer du pouvoir et le protéger.

Amaynut pour Tamurt       

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. C’est un homme mort depuis 40an et vous le cretiquer vous avez pas honte grasse à lui le monde entier respecter l’Algérie, allez cretiquer said boutef hadad les voleur de ce pays au lieu de parler d’un mort mort depuis 40an pff

    Répondre
    1. Tu as raison salim ils ont la haine dans leurs sang contre boumediene pourqoui vous n’avez rien fait et rien dis quand il était vivant parce ce que vous n’avez pas assez de C….. pour le dire ?

      Répondre
      1. Nous n’avions haine contre personne! Réfléchissez un peu avant de dire des inepties cher Zohir!. Ce type n’avait rien d’un humain normalement constitué, c’est un raciste et un criminel de la pire espèce, que faites-vous des crimes perpétrés, des pauvres victimes de ce scélérat?!.. Il avait massacré les miens, chez la mémoire est érigée en autel, que faites-vous des hommes et des femmes qui oublient le sacrifice, le sang coulé de mes frères par ce malade?. Vous passez vôtre temps à pleurer ce criminel, vous voulez absoudre ces crimes, mais de quel droit hein? Qui a la haine? La haine était et est en vous monsieur les négationnistes et renégats!.. Vous voulez tuer deux fois toutes ces victimes en leur deniant le droit et l’inventaire de la mémoire?!… Vous me faîtes gerber!. Honte à Vous!….D

        Répondre
    2. Krim BELKACEM a à son actif avec Amirouche plus de kabyles tués que l’armée française dans son summum de répression Ait Ahmed n’acceptait aucun avis contraire Abbane ramdane est d’obédience stalinienne 《C moi Dieu》ils ont libéré le pays mais tous étaient assoiffés de pouvoir et où commence et se termine la démocratie dans un grand pays continent multiculturel a tradition purement tribale telle que l’algerie et le Maghreb

      Répondre
  2. Si Annissa décide de vous faire un procès pour diffamation, je crains que le site Tamurt ne devienne sa propriété en paiement des dommages et intérêts qui lui seront alloués. Le montant des dommages et intérêts seront aussi élevés que son rang et statut social.
    Si au bled colporter le ragot coûte a peine un paquet de « kawkaw », ici chez Mme la France, si on peine à rapporter la preuve de ses allégations, ça peut coûter cher .
    Prions qu’elle ne se rebiffe pas, sinon il y en a qui risquent d’y laisser leur slip .

    Répondre
    1. Salim@ même s il est mort depuis un siècle ,il restera le grand criminel qui a tué Krim Belkacem, KHIDER , Chaabaani , Khemisti, chabour, Lotfi, emprisonné Ait ahmed , mis en résidence surveillée Ferhat Abbas, séquestré Boudiaf , exilé Moufdi Zakaria mort hors de sa patrie , donné amirouche et haoues aux troupes de bigeard, puis caché leur os dans une salle d archives d une brigade de gendarmerie , Les Algériens sont toujours mal vus à l étranger que ça soit à son époque ou de nos jours. Said Bouteflika , Abdelaziz Bouteflika sortent de la matrice de Boumediene.

      Répondre
        1. Ay Amghnas,
          Dans toutes les cultures, on ne juge pas les morts. Une fois la personne décédée, il ne peut pas y avoir de procès, même « à titre posthume » comme tu le dis.
          Par contre l’histoire ne manquera pas de se charger de le faire comparaître et juger devant son tribunal.

          Répondre
    2. Ta anissa épouse d’un criminel n’est pas un ange?!… Toi, ce n’est pas toutes les victimes de ce dernier qui te pose un problème de conscience n’est-ce pas, tu devrais avoir honte!….

      Répondre
  3. Lui est mort depuis 40 ans certe mais mais il faut pas oublier l héritage qu il a laisser( la haine contre les kabyle ,les assassinats qu il a commis , la politique d arabisation forcé , déraciner le peuple algérien de ces vrais origines amazigh ,falsifier l histoire ,confisquer l indépendance que les kabyles ont payé chère ……ect alors il est pas plaindre

    Répondre
  4. Madame .
    Anissa dis que Houari Boumedienne , aller quitté son poste de président a 50 ans.
    Donc pourquoi les élections de 1975 il y avais que des bulletins OUI.
    Je sais que je vais rester sans réponse.
    Et à cause de lui que l’Algérie est dans les feuilletons Ali baba et les 40 voleurs.

    Répondre
  5. La seule faute que Boumediene n n aurait pas du faire c est de n avoir pas organiser des élections démocratiques ..S il l avait fait sans trucage il aurait pu scorer fort
    Pas moins de 73℅
    Si Anissa a confirme un assoiffement de pouvoir ..ce texte confirme qu il n est que populiste ne tenant pas compte du contexte des années 70 …les critiques que vous portez à cet homme obéissent juste à une vision de 2017 plus une vision tendancielle …car tant du point de vue social que politique ou autres les données étaient telles que
    D abord la mentalité des officiers militaires n étaient pas celle d Aujourd hui
    L opposition outre le PAGS …tous les autres étaient farouchement revenchardes
    Les premières promotions universitaires commençaient à peine à investir le terrain à la mort de Boumediene
    Les anciens moudjahidines gardaient encore fraîchement les stigmates de l ère coloniale demeuraient les vigiles du pouvoir
    Les couches populaires de la petite bourgeoisie aux classes ouvrières et paysannes n avaient d idéal que dans le socialisme prôné par Boumediene
    Tant que vous transposez la question. Algérienne sur les personnalités historiques en soutien ou en opposition vous ne pouvez qu être à côté
    Vous auriez mis importe quel homme au pouvoir de 62 à fin 70 ..il serait conduit dans la mm ligne politique du FLN des anciens moudjahidines et des militaires
    N importe qui aurait fait la chasse aux adversaires farouches pour survivre d abord et se maintenir au pouvoir ensuite
    N importe qui aurait fonctionnait anti démocratiquement sinon c aurait été l anarchie car le taux des analphabètes était eleve .. Il n y avait ni formztion ni maturité politique juste el harara le wattania …
    …une anecdote
    Un chef de kasma …on était en réunion dans le cabinet du chef de Daïra . Après un long débat sur le budget de fonctionnement des APC dira en substance

    Depuis ce matin vous parlez budget budget …montrez nous ce budget comment il est fait
    Et un président à qui on a demande son avis dira lui
    Depuis une heure et moi nbensi ( j étais en train de penser )
    Ya tabla hakma el qa3a kamla wa el babe sghir goulouli kifach dakhalthou had el bab
    Trad. Je vois que la table de réunion prend tout l espace de la salle alors que parallèlement la porte est toute petite …Dites moi comment vous avez fait pour faire rentrer toute cette grande table
    La hdith qyass

    Répondre
  6. Hé Daksi,

    T ‘es vraiment un arabe avec un comportement d’arabe (sans gène) et une mentalité d’arabe (sous entendu : étriquée) pour te donner le droit de venir chez des gens qui essaient de défendre et préserver leur langue de l’invasion de la langue arabe en leur imposant ta langue arabe dans ton commentaire !
    Ton khorotonesque commentaire débute en langue française sur Boum-dhyène pour finir, sans lien de causalité aucun, en langue arabe des trottoirs, par une une histoire arabe de table et de porte.

    En conclusion, t’es encore plus con que le président de l’ APC de ton histoire. Lui au moins avait peut être l’excuse de n’avoir pas été à l’école !!!
    Quant à ton Boum-d’hyène que tu essaies de couvrir du drap de l’innocence, il n’est qu’un ignoble et haineux criminel pour avoir dissimulé les ossements du colonel Amirouche dans la cave d’une gendarmerie; d’avoir condamné un homme à mort par contumace, le regretté Abdelkader Rahmani, pour le crime d’avoir osé créer l’Académie berbère , à Paris.
    Tu peux aller mourir ailleurs sans omettre d’emporter avec toi ta hyène de Boum-d’hyène. !

    Bonjour chez toi !

    Répondre

Réagir

*