Amara Benyounes n’en finit pas avec ses stupidités

Amara Benyounes

ALGÉRIE (Tamurt) – A chaque échéance électorale, Amara Benyounes, ancien cadre du RCD et président du MPA, se distingue par  ses déclarations qui frisent  la stupidité.  Ne maîtrisant presque rien en politique, Amara Benyounes, cette fois-ci, a poussé le bouchon plus loin.

Pour plaire à ses mentors, il a osé réclamer l’obligation de vote à tous les algériens. Du jamais vu en politique. Ses déclarations ont suscité un grand étonnement sur les réseaux sociaux. « Ce Benyounes jouit-il de toutes ses facultés mentales ? » se demande un internaute. Il est devenu la risée de tous les algériens. Même ceux qui ont décidé de voter se moquent de lui. «Les hommes politiques kabyles sont connus pourtant pour leur niveau intellectuel très élevé » rappelle un militant du FLN d’Oran.

Durant la campagne électorale pour les présidentielles de 2014, Benyounes était allé jusqu’à insulter ceux qui n’aiment pas Bouteflika. On se demande alors pourquoi tant de sottises de la part d’un homme qui est dans le domaine politique depuis plus de 25 ans ? Benyounes ne fait qu’étaler ses inappétences, lui qui était vice président du RCD et plusieurs fois ministre de ce parti puis du clan de Bouteflika.  Aujourd’hui ce Amara Benyounes, éjecté du régime par la petite porte, comme un malfrat, veut, à tout prix, y retourner par la fenêtre.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. C’est peut-être nous qui n’avons rien compris : il est en mode affaires, privilèges…il ne fait que ce pourquoi il est payé. Il n’est pas en mode solution pour le petit peuple de la Kabylie. Il faut donc l’évaluer dans son référentiel, et là, il fait bien le boulot! Il est excellent!

    Répondre
  2. si vraiment Benyounes est chef d’un parti politique qui se respecte et respecte ses « militants » , il ne mettra pas derrière lui un poster ,chef d’un autre parti politique en l’occurrence ,Bouteflika . Dans ce cas il aurait fallu qu’il milite au FLN et ne pas faire de la pollution politique .

    Répondre
    1. Le MPA est la troisième FARCE politique en Algérie.Le renégat Benyounes a opéré un virage à 180 degrés,comme Khalida T. et le bachagha Ould Lhadi. Sache Benyounes que je ne voterai jamais tant que la Kabylie n’est pas décolonisée.Le seul vote auquel je peux participer c’est le référendum pour l’autodétermination du peuple kabyle.Les kabyles qui ont choisi le râtelier au détriment de la dignité sont la honte de la Kabylie !

      Répondre
  3. Il n’y a pas de partis politiques en algérie, mais des groupes d’intérêts. Prenons le fln qui s’est accaparé du pays depuis 62 et le gère selon ses intérêts et sans programme politique. Si demain il quitte le pouvoir, les militants, les associations, les micro-partis, tous ceux qui gravitent autour de lui l’abandonneront pour soutenir son remplaçant. De même pour le rnd, une branche du fln. Benyounes, qui sait qu’il ne représente rien dans la société, doit son existence à bouteflika à qui il fait allégeance avec un zèle sans honte pour préserver sa place de lèche-babouches. Si la société est aujourd’hui déroutée et ne sait plus à quel saint se vouer, car il n’y a plus de saints dans le pays, surtout pas en politique, c’est parce qu’elle est échaudée par des trahisons, des ralliements, des alliances conter-nature. Bcp de jeunes sont morts dans leur engagement rien que pour avoir cru à un tel ou tel qui leur faisait miroite un avenir meilleur alors qu’en fin de compte tout vire à l’arnaque. C’est pour cela d’ailleurs que la société est neutralisée, paraît accepter avec fatalité son sort, au grand bonheur du fln qui continue à recruter de plus en plus de valets de service.

    Répondre
  4. Peut on réellement parler de ce Benyounes comme d’un  » HOMME »???? Un domestique au service du prince. Au delà du ridicule, il est l’incarnation même de la bassesse et du déshonneur. Ses mots il ne les tire pas de son cerveau, s’il en a un, mais de son colon. Il s’ensuit une logorrhée scatologique.

    Répondre
  5. Azul,

    Comme dit plus haut, les kabylnservices comme cette marionnette n’en n’ont rien à faire de cette Kabylie qui se bat pour fonder un Pays Kabyle.
    Ils veulent juste gonfler leur compte en banque et disparaitre comme par magie, vivre dans un pays Chrétien bien sur ou il fait bon vivre, mettre leur progénitures dans des écoles privé…
    Quitte à insulter Leqvayel pour passer bien aux yeux de leurs maitres bédouins, why not, notre cher Matoub Lounes les avait bien identifié depuis des années « tout ce qu’il a dit, aujourd’hui nous le voyons ».
    Tadukli pour une Kabylie Kabyle.

    Répondre
  6. Peut-etre il fait ce qui fait volontairenment aidant bouteflika hadicapé par l´age de maladie,le politiien le plus vieux routié du régime fln, á 25 ans fut ministre des AF déja 65, 3 sans aprés 1962) .voici le politicien le quel amara benyounes fréquenté dans son passage au pouvoir le debut des années 2000, ce qui grotesque de sa part c´est de croire que le son opportunism doit erte salué par tout le pays kabyle comme un succé de l´enfant de mechli democrate et culturel devenu le ministre du commerce aux seins de l´radp avand d´etre ajecté de son poste il y a deux ans mais commememe il sy´attache, il donne l´impression toujours comme ministre pas un fondateur du mpa opportunisme de trop…..!

    Répondre
  7. pas parce que nous sommes kabyle et berbère qu’on doit accepter ces conneries amara a tourné le dos aux kabyles et insulter ses hommes depuis qui la accepter de serrer la main au diable
    amara pense a lui non a la nation ou particulièrement a nous les kabyles j’en ai aucun respect pour cet homme desolée mr traitre
    je suis berbere fiere courageuse fils d’un vrai moudjahid

    Répondre

Réagir

*