Alger est toujours interdites aux manifestations


ALGER (Tamurt) – Depuis le 14 juin 2001 la ville d’Alger et interdite à toutes manifestations, surtout aux Kabyles. Les marches tolérées par le régime d’Alger sont celles du soutien des algériens au peuple Palestinien, ce qui attire l’attention.

Les partis politiques Algériens, surtout ceux dits d’opposition, n’évoquent jamais cette interdiction qui perdure depuis 16 ans. Pourtant les capitales de monde entier sont d’abord des capitales politiques. C’est dans les villes qui sont capitale de chaque pays que les partis s’expriment. C’est une sorte d’une vitrine politique.

Même durant la période de colonisation française, des manifestations et des marches sont autorisées par la France aux Algériens. Mais Bouteflika ne veut rien entendre en dehors de sa voix. Pourquoi aucun parti politique ne revendique aujourd’hui la levée de cette interdiction injustifiable?

Pour rappel, le décret de l’interdiction des marches sur Alger a été signé par Ali Benflis, qui se targue de se présenter comme opposant aujourd’hui, au soir de la manifestation historique des Kabyles le 14 juin à Alger.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

Réagir

*