A l’appel du syndicat Cnapeste : Des milliers d’enseignants en sit-in à Tizi Ouzou


TIZI WEZZU (Tamurt) – Suite à l’appel lancé, la semaine dernière, par la syndicat autonome de l’éducation, le Cnapeste, un grand sit-in de protestation a eu lieu ce mardi 5 décembre devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou, en présence d’un nombre impressionnant d’enseignants. Les enseignants en question sont en grève illimitée depuis le 20 novembre 2017 et ont ainsi adhéré massivement à l’appel de leur syndicat.

C’est le syndicat Cnapeste qui est derrière ces actions de protestation décidées suite à l’agression dont a été victime une enseignante, le 18 octobre 2017, de la part de deux chefs de services exerçant à la direction de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou. Les circonstances exactes de cette agression demeurent inconnues. Mais le syndicat du Cnapeste exige que les deux chefs de service, qui sont derrière cet acte répréhensible, soient limogés illico presto par la direction de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou car ils ne seraient pas à leur premier dépassement dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions.

Ce qui a provoqué cette réaction extrême de la part du syndicat Cnapeste, c’est aussi le fait que les responsables en question aient fait appel à la police qui est intervenue sur place. Or un tel conflit est interne et aurait, de ce fait, dû être réglé sur place à l’intérieur de l’académie de Tizi Ouzou. Ce qui n’a pas été fait. Les conséquences, comme on peut le mesurer, sont grandes puisque depuis le 20 novembre dernier, les lycées de la wilaya de Tizi Ouzou sont paralysés par la grève illimitée initiée par le Cnapeste. Le wali de Tizi Ouzou a reçu une délégation du syndicat Cnapeste suite au sit-in observé ce mardi devant le siège de la wilaya. C’est aujourd’hui, mercredi, que le Conseil de wilaya du Cnapeste se réunira pour étudier les résultats de la rencontre avec le wali et décidera si la grève illimitée sera, oui ou non, suspendue.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Réagir

*